•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La demande d’un nouveau procès pour Ahmad Nehme mise en délibéré

Ahmad Nehme

Ahmad Nehme a été reconnu coupable du meurtre prémédité de sa femme en 2012.

Photo : Fournie par la Cour

La Cour d'appel a mis en délibéré la demande d'Ahmad Nehme d'obtenir un nouveau procès. Le Montréalais de 56 ans a été reconnu coupable du meurtre prémédité de sa femme Catherine de Boucherville en 2012.

Au procès, il avait plaidé la non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux, en expliquant qu'il était incapable de distinguer le bien du mal lorsqu'il l'a poignardée à 14 reprises.

Le jury avait plutôt été convaincu par la preuve de la Couronne, qui démontrait que le père de famille terrorisait sa conjointe et l'avait assassinée parce qu'il n'acceptait pas leur rupture.

Devant la Cour d'appel, mardi matin, l'avocat d'Ahmad Nehmé a plaidé qu'il y avait eu des erreurs dans les directives fournies au jury, notamment à la suite du témoignage très émotif de la fille de l'accusé.

Dania Nehme avait raconté que son père menaçait et contrôlait sa famille depuis des années.

Or, selon l'avocat du tueur, le juge aurait dû donner une mise en garde aux jurés afin d'éviter qu'ils rendent un verdict basé sur la mauvaise réputation.

Aucune erreur n'a été commise, selon le Directeur des poursuites criminelles et pénales, qui soutient que le contexte de harcèlement était au cœur de sa preuve.

Les trois juges de la Cour d'appel ont indiqué qu'ils devraient rendre une décision dans un avenir assez rapproché.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.