•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déception des jeunes qui accusent Ottawa d'inaction pour le climat

Des jeunes se tiennent sur les marches du Musée des beaux-arts de Vancouver.

Les 15 plaignants, qui viennent des quatre coins du pays, disent souffrir de problèmes de santé physique et mentale en raison des changements climatiques.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La Cour fédérale à Vancouver donne raison à Ottawa et rejette la poursuite de 15 jeunes Canadiens qui ont lancé des démarches juridiques contre le gouvernement fédéral pour son inaction face aux changements climatiques.

La Cour fédérale avait entendu la demande d'Ottawa d'invalider la poursuite en septembre.

Dans sa décision, le juge Michael Manson estime que les revendications des 15 jeunes relevant des articles 7 et 15 de la Charte canadienne des droits et libertés, ne sont pas justiciables et ne révèlent par ailleurs aucune cause d’action valable.

Il avance notamment que la portée des obligations avancées par les demandeurs est à la fois vaste et sans limites évidentes, ce qui rend le cas difficile à traiter en cour, selon lui.

Le juge Michael Manson admet que la doctrine de la fiducie d’intérêt public comme principe constitutionnel non écrit est clairement une question juridique que les tribunaux doivent résoudre. Or, il souligne que les demandeurs n’en font pas la preuve dans leur cause. Ce manquement est fatal à leur cause, selon le juge.

Entre déception et espoir chez les jeunes

Déçue, Haana Edenshaw, 17 ans, soutient que le combat continue et que le groupe va en appeler de la décision du juge de la Cour fédérale. La jeune autochtone de la Première Nation Haïda s’inquiète pour son peuple et croit que cette poursuite est nécessaire.

L’avenir de ma terre semble sombre. L’accès à nos terres est nécessaire pour continuer nos pratiques linguistiques et culturelles, soutient-elle. J’ai peur et c’est pire parce que je suis autochtone. J’ai peur pour mon avenir et l’avenir de ma culture.

Dans son jugement, Michael Manson estime également que les demandeurs souhaitent que la cour examine en fonction de la Charte une réponse politique globale en matière de changement climatique, ce qui ne résiste pas au fait que certaines questions sont de nature si politique que les cours de justice sont incapables d’en traiter ou sont mal placées pour le faire.

Une position que critique un des défendeurs Albert Lalonde, 18 ans.

Ce serait une aberration que la Constitution soit jugée inutile pour garantir nos droits et nous protéger face à cette crise existentielle.

Albert Lalonde, demandeur

Si les tribunaux ne peuvent pas intervenir en faveur de la justice, qui le peut? J'espère que le ou la juge de la cour d'appel sera de mon avis, dit-il.

Les 15 jeunes Canadiens tiennent le gouvernement fédéral en bonne partie pour responsable des problèmes de santé physique et mentale dont ils disent souffrir en raison des changements climatiques. Ils accusent Ottawa d'avoir violé leurs droits fondamentaux en contribuant au réchauffement de la planète.

Les avocats du gouvernement fédéral ont soutenu que la cause ne relève pas de la justice.

Une crise qui doit être abordée, croit Ottawa

Pour sa part, Ottawa accepte la décision prise par la Cour fédérale.

Les jeunes font pression sur leurs gouvernements pour une action accélérée sur le changement climatique et nous sommes d'accord sur le fait que le changement climatique est une crise qui doit être abordée, avance Moira Kelly, attachée de presse du ministre de l'Environnement et des changements climatiques.

Nous les entendons, ainsi que tous les Canadiens qui veulent voir de véritables mesures en faveur du climat.

Elle affirme que son ministère va bientôt présenter un plan climatique actualisé pour dépasser les objectifs de réduction d'émission de gaz à effet de serre (GES) de Paris pour 2030.

Les jeunes Canadiens ont lancé leur poursuite à l’occasion du passage de Greta Thunberg à Vancouver en 2019.

Décision de la Cour fédérale sur la poursuite contre Ottawa pour inaction climatique by Radio-Canada sur Scribd

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !