•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier Salon du livre de Montréal virtuel

Les activités du 43e Salon du livre de Montréal se tiendront en ligne cette année, à cause de la COVID-19.

Des phrases d'autrices et d'auteurs sont affichées sur les vitres de différentes couleurs Palais des congrès.

Même si le Salon du livre de Montréal ne se tient pas cette année au Palais des congrès en raison de la pandémie, l'événement y est quand même souligné.

Photo : François Olivier

Radio-Canada

Pandémie oblige, pas de kiosques, pas de files d’attente ni de séances de signatures. Le 43e Salon du livre de Montréal (SLM) se tiendra en ligne, et non au Palais des congrès, où la grande foire montréalaise du livre devait emménager cette année.

Du 12 au 15 novembre prochain, cet événement complètement inédit proposera tout de même de nombreuses activités gratuites, dont 70 animations diffusées sur le site du SLM.

Le cœur du salon est la rencontre des gens, mais la pandémie l’a complètement bouleversé. La technologie permet de reproduire ça différemment. Plutôt que de le voir comme quelque chose de négatif, on a décidé de l’utiliser comme un moyen pour être plus accessible. On va essayer de reproduire la magie de la rencontre, explique Olivier Gougeon, directeur général du Salon en entrevue avec la chroniqueuse du 15-18, Catherine Richer.

Ces entrevues, tables rondes et cabarets festifs s'articulent autour de cinq thèmes : 2020, et après?; le féminisme; la pluralité des voix; le récit et l’inspiration; et la famille et l’enfance. Certaines capsules ont été tournées au Palais des congrès de Montréal.

Dès le lendemain de l’annonce du premier confinement, l’équipe du SLM a décidé de préparer un événement différent, mais dont la mission est toujours la promotion du livre. Il était essentiel cette année que cette grande fête du livre ait lieu, affirme Olivier Gougeon, directeur général du Salon. Cette édition inédite sera encore plus rassembleuse et accessible que jamais, car c’est le Salon qui ira à la rencontre du public! Les internautes de partout au Québec, et même de toute la francophonie, pourront découvrir les livres d’ici en direct sur le site web du Salon.

L'homme a les cheveux attachés, des lunettes, et il regarde la caméra.

Olivier Gougeon est le nouveau directeur général du Salon du livre de Montréal

Photo : Mélanie Crête

On pourra notamment assister à un cabaret de poésie féministe le 13 novembre, avec les écrivaines Salomé Assor, Nora Atalla, Nicole Brossard, Laurence Gagné, Lorrie Jean-Louis, Rachel McCrum et Alex Thibodeau.

Des tête-à-tête

Par ailleurs, il sera possible de rencontrer les autrices et auteurs de son choix en visioconférence afin de discuter. Ces rencontres en tête-à-tête dureront cinq minutes, mais le temps pourra être cumulé si elles se déroulent en petits groupes de maximum cinq personnes.

Pour participer à une de ces rencontres, il faudra acheter un livre sur Leslibraires.ca, à l’aide d’un module intégré au site web du Salon.

C’est une idée qu’on a eue pour essayer de pallier l’absence des fameuses séances de dédicaces, qui sont l’une des attractions phares de tous les salons du livre. C’est un projet pilote inédit.

Olivier Gougeon

Même si l’horaire des artistes n’est pas encore en ligne, le directeur général dévoile qu'il sera virtuellement possible de passer cinq minutes avec Dany Laferrière. Olivier Gougeon ajoute que de nombreux auteurs et autrices ont confirmé leur présence à ces rencontres en tête-à-tête.

L'écrivain Dany Laferrière sourit derrière un micro de radio.

L'écrivain Dany Laferrière sera du Salon du livre de Montréal virtuel.

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Si vous avez déjà le livre de la personne que vous voulez rencontrer, achetez-le pour l’offrir en cadeau et profitez d’une rencontre, conseille Olivier Gougeon.

Des activités jeunesse virtuelles

Puisque les écoles ne se déplaceront pas, ce sont les auteurs et autrices jeunesse qui iront rejoindre les jeunes grâce à des activités en ligne. Il y aura notamment une table ronde sur l’influence du mouvement LGBTQ+ dans la littérature québécoise avec Antoine Charbonneau-Demers, Nicholas Dawson et Mariève Maréchale.

Une chose nous guidait, il fallait qu’on réussisse à proposer aux lecteurs et lectrices des activités autour du livre et de la lecture. C’était notre souhait le plus cher, et je pense qu’on y est arrivés.

Olivier Gougeon

L’événement La lecture en cadeau, de la Fondation pour l'alphabétisation, qui permet de faire don de livres neufs à des jeunes de 0 à 12 ans qui vivent en milieux défavorisés, se tiendra sous la forme d'une rencontre virtuelle avec les porte-parole Salomé Corbo et Philippe-Audrey Larrue St-Jacques.

Salomé Corbo porte une robe rose avec motifs.

Salomé Corbo est l'une des porte-parole de La lecture en cadeau.

Photo : Radio-Canada / Amélie Grenier

Par ailleurs, même si les émissions d’ICI Première ne pourront être enregistrées en direct du salon, certaines proposeront des segments spéciaux, dont Plus on est de fous, plus on lit! et Culture club. De plus, une section réservée au SLM dans l'application Radio-Canada OHdio sera alimentée par des entrevues avec des auteurs et autrices, des livres audio et des suggestions de lectures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !