•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

400 lits pour les sans-abri dans le centre des congrès d’Edmonton la semaine prochaine

Une personne itinérante dormant dans la rue, dans des couvertures, en hiver.

Deux mois après la fermeture du centre Expo, la Ville d'Edmonton autorise un autre refuge temporaire au Centre des congrès.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Centre des congrès d’Edmonton accueillera les personnes sans domicile fixe du 30 octobre au 28 février 2021. Le conseil municipal a accordé des contrats aux agences Boyle Street et Mustard Seed, au centre Bissell et à la société Bent Arrow pour gérer le projet de 8,5 millions de dollars.

Le refuge temporaire sera ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il pourra accueillir 400 personnes pendant la nuit, et 500, pendant la journée.

Il s’agit, selon les agences responsables, d’une ressource plus que nécessaire alors que la crise de santé publique perturbe le fonctionnement des refuges et que l’hiver guette les campements clandestins. Cette initiative était attendue avec impatience depuis la fermeture du premier refuge temporaire au centre Expo.

Les personnes qui s’installeront dans notre hébergement temporaire pandémique auront un endroit chaud et sécuritaire où dormir. Ils recevront trois repas par jour et auront accès à des espaces de rangement, à des salles de bain et à des douches, dit un communiqué cosigné par les quatre agences.

L’agence Mustard Seed gérera les services de refuge de nuit. Le centre Bissell sera responsable des services de jour et des programmes d’aide pour trouver un logement. Boyle Street gérera les services d’accueil et de navette, en plus du soutien médical et psychologique et de l’aide à la dépendance. Bent Arrow Traditional Healing Society s’assurera que les services prennent en compte les besoins des Autochtones.

Un deuxième refuge géré par Mustard Seed doit aussi ouvrir prochainement dans le sud d’Edmonton. Il devrait pouvoir accueillir 150 personnes.

Le maire d’Edmonton, Don Iveson, dit qu’il cherche aussi à conclure des ententes avec des hôtels pour loger temporairement plus de personnes en situation d’itinérance.

D'après des informations de Natasha Riebe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !