•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un hydravion d’une centaine d’années retrouvé au fond d’un lac près de Sept-Îles

Une vieille photo en noir et blanc d'un hydravion sur un lac.

L’épave d’un hydravion à coque HS-2L a été retrouvée dans un lac situé au nord de Sept-Îles.

Photo : Facebook/Mario Cyr

Radio-Canada

L'épave d'un hydravion qui s'est écrasé en 1926 dans un lac au nord de Sept-Îles a été retrouvée dernièrement par une équipe de chercheurs et de plongeurs.

L’explorateur et plongeur Mario Cyr fait partie du groupe qui a pu observer l'avion HS-2L, qui repose depuis 94 ans dans le lac à l'Eau dorée, une cinquantaine de kilomètres au nord de Sept-Îles. Il a fait part de sa découverte à l'émission Bonjour la Côte.

L'hydravion a une importante valeur historique, selon Mario Cyr, notamment parce qu’il a été un des premiers avions de brousse sur la Côte-Nord.

On a vu l’avion sur des photos à Sept-Îles, du côté de Havre-Saint-Pierre aussi. C’était un avion très présent localement.

Lors de l’écrasement, il y avait quatre personnes à bord de l’hydravion : le pilote, un mécanicien et deux arpenteurs. Un fait particulièrement intéressant, affirme Mario Cyr, puisqu'à l’époque, on était en train d’arpenter, de tracer la ligne qui sépare le Québec et le Labrador.

Une découverte difficile d’accès

C’est en faisant de la recherche, de nombreuses lectures et des déductions que l’équipe a réussi à retrouver l’hydravion. Des outils modernes, comme un sonar à balayage latéral, ont aussi été nécessaires pour localiser l’épave.

Le lac n’est pas profond, mais c’est le noir total.

Mario Cyr, plongeur et explorateur
Un morceau de métal dans le fond de l'eau

Vestiges de la queue de l'hydravion

Photo : Mario Cyr/Groupe PVP

La découverte fera l'objet d'un documentaire dans la série Mystères des lacs sera diffusée sur Unis TV l'an prochain avec le chasseur d’épaves Samuel Côté. La réalisation de ce documentaire a aussi permis de financer l’expédition et la recherche.

D'après une entrevue réalisée à l'émission Bonjour la Côte

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !