•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2e vague en Ontario : rassemblements et Action de grâce en cause, selon les autorités

Une cinquantaine de personnes en photo

Le député progressiste-conservateur a publié cette photo sur les médias sociaux avant de la supprimer.

Photo : @BBarker77/Twitter

Radio-Canada

Selon les responsables de la santé publique, l’augmentation rapide du nombre de cas quotidiens depuis quelques jours serait liée à des rassemblements intérieurs et à la fin de semaine de l’Action de grâce.

Dans la région de York, 16 personnes, dont trois bébés, auraient contracté le nouveau coronavirus à la suite d'un rassemblement de l’Action de grâce. Trois familles y étaient. Au moins une personne était présente malgré des symptômes légers. Un membre de la famille s'est ensuite rendu au travail alors qu'il était symptomatique et a infecté deux autres personnes.

Chaque fois que nous socialisons avec quelqu'un au-delà de notre foyer immédiat, nous courons un risque, a déclaré le Dr Karim Kurji, médecin hygiéniste de la région de York.

Dans le briefing quotidien de la province sur le COVID-19, la ministre de la Santé, Christine Elliott, a elle aussi parlé de l’Action de grâce. En raison des impacts de l’Action de grâce, [les chiffres ne baissent pas] aussi rapidement que nous le souhaitons, a-t-elle déclaré.

Un député progressiste-conservateur sur la sellette

Un député progressiste-conservateur s’est retrouvé sur la sellette en raison d’une photo qu’il a publiée sur les médias sociaux.

Sam Oosterhoff a publié une photo sur laquelle il était accompagné de dizaines de personnes. Personne ne portait de masque.

M. Oosterhoff l’a publiée et l'a ensuite supprimée.

Je pense que c'était choquant, a déclaré lundi le chef du Parti libéral de l'Ontario Steven Del Duca. Je pense que c'était inapproprié et je pense qu'il doit certainement y avoir des conséquences pour M. Oosterhoff.

M. Oosterhoff, qui est également l'assistant parlementaire du ministre de l'Éducation, a présenté ses excuses en lien avec la photo. Il a affirmé qu’il aurait dû porter un masque lorsque la photo a été prise, compte tenu de la proximité des gens autour de lui.

Hé les gars, tout le monde fait des erreurs, a déclaré Doug Ford, durant son point de presse quotidien, lundi, en lien avec le comportement de son député. J'ai 100% confiance en Sam. Il fait un excellent travail pour représenter sa région. Les gens l'aiment là-bas. Et il s'est excusé.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Les lieux de culte exemptés

L'Ontario limite les rassemblements à 10 personnes à l'intérieur et à 25 personnes à l'extérieur dans les zones qui sont à l'étape 2. Mais les services religieux, comme les mariages - même dans les points chauds comme Toronto - sont exemptés, tant que la salle est à moins de 30 pour cent de capacité. 

Lors de son point de presse de lundi, le maire de Toronto, John Tory, a déclaré que les règles pourraient devoir être modifiées. Je pense que nous devons revoir ces réglementations, a-t-il déclaré. Tout grand rassemblement, aussi prudent que vous soyez, comporte un certain risque.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !