•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Deux cas confirmés à la mine Meliadine au Nunavut

Le centre de dépistage d'Agnico Easgle.

Depuis le mois de juillet, tous les employés qui s’envolent vers les opérations d’Agnico Eagle au Nunavut subissent un test de dépistage de la COVID-19 à Val-d'Or avant de monter à bord de l’avion.

Photo : Radio-Canada / Melanie Picard

Radio-Canada

Les responsables de la minière Agnico Eagle Mines confirment que deux de leurs travailleurs ont obtenu des résultats positifs aux tests de dépistage du SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19.

Les deux travailleurs québécois avaient obtenu des résultats positifs préliminaires à des tests non homologués et avaient été renvoyés en quarantaine à la maison, au Québec. C'est dans cette province que de nouveaux tests de dépistage ont confirmé la présence du virus.

La mine d’or Meliadine est située près du village de Rankin Inlet, mais la minière assure que le risque pour la communauté demeure « très faible », puisque les travailleurs locaux demeurent à la maison depuis le début de la pandémie.

Tous les contacts de ces deux cas à la mine, 22 travailleurs en tout, ont également été renvoyés vers leurs provinces d’origine sur des vols nolisés. Ils devront y respecter une quarantaine de 14 jours.

La minière a affirmé dans un communiqué avoir répété un test de dépistage pour tous les travailleurs à la mine dans la dernière semaine. Les résultats préliminaires sont tous négatifs, disent les responsables.

Les travailleurs touchés devront subir un test de dépistage et obtenir un résultat négatif avant de pouvoir revenir sur le site de la mine.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !