•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Outaouais pourrait s'illuminer plus tôt cette année

Une maison décorée avec des lumières.

Plusieurs municipalités de l'Outaouais, dont Gatineau, pourraient demander aux résidents d'allumer leurs lumières de Noël plus tôt cette année pour combattre la grisaille de novembre (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En Outaouais, plusieurs municipalités pourraient demander aux résidents d’installer leurs lumières de Noël extérieures dès le premier novembre.

L’idée est venue du maire de Québec, Régis Labeaume, qui a lancé le défi à ses citoyens de décorer plus tôt cette année, question de combattre la grisaille de novembre et de penser à autre chose qu'à la pandémie.

On décore les rues principales tant qu’on peut, on met des lumières...Ce que je vous suggère, tout le monde : commencez donc maintenant à installer vos décorations de Noël, a proposé le maire de Québec sur les réseaux sociaux vendredi.

L’idée a vite fait boule de neige jusqu’à en devenir un mouvement. Si bien que plusieurs municipalités de l’Outaouais songent maintenant à emboîter le pas. C’est le cas de Val-des-Monts, de Saint-André-Avellin et de Thurso.

Je pense que c’est une belle initiative de M. Labeaume pour essayer de faire oublier la COVID. On ne sait pas de quelle façon on va célébrer Noël, donc si on peut commencer un peu plus tôt et mettre un peu d’ambiance dans nos municipalités, ça va être excellent, estime le maire de Thurso, Benoit Lauzon.

La Municipalité de Val-des-Monts a débattu de la question en conseil municipal et le fera. Le maire de Thurso a déjà demandé qu'on évalue les possibilités d'avancer l'installation des lumières de Noël.

Des résidents discutent à la noirceur dans un parc illuminé par des lumières de Noël.

Un parc municipal de Saint-André-Avellin lors de son illumination en 2019

Photo : Gracieuseté Municipalité de Saint-André-Avellin

À Gatineau, la conseillère du district de Parc-de-la-Montagne–Saint-Raymond, Louise Boudrias, a également lancé l’appel.

Pour moi, c’est une façon de faire sourire les gens et de partir quelque chose de positif, pour qu’on ne soit pas toujours en train de parler et d’entendre des choses sur la COVID et des mauvaises nouvelles. Alors c’était pour mettre un sourire à la figure des gens et des enfants qui apprécient ce genre de décoration, explique Louise Boudrias.

Jour du Souvenir

La conseillère entend par ailleurs proposer aux résidents de fermer les lumières le 11 novembre, pour le jour du Souvenir.

Je pense que tout le monde se souvient en novembre. On a beaucoup de pensées, on porte le coquelicot… On va demander aux citoyens de tout fermer le 11 novembre, a indiqué Mme Boudrias.

La Ville de Gatineau a aussi décidé mardi de suivre le mouvement.

La Ville d'Ottawa pourrait également s'y joindre, mais un peu plus tard. La direction a indiqué que la Ville veut offrir une période de réflexion sur l'importance et le symbolisme du 11 novembre, mais qu'elle pourrait décorer l'hôtel de ville dès le premier décembre en raison du contexte particulier de la pandémie.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !