•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première expérience aux élections provinciales pour deux Fransaskois

En ce jour d'élections générales provinciales en Saskatchewan, la Fureteuse jeunesse Rose Nantel s’est rendue à Saskatoon. Elle y a rencontré deux jeunes qui habitent la ville des ponts et qui ont exercé leur droit de vote pour la première fois.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La fransaskoise Janie Moyen dépose son bulletin de vote dans une urne.

Janie Moyen et Nathanaël Olivier, deux Fransaskois, se sont rendus aux urnes pour la toute première fois. Une expérience importante pour eux.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Janie Moyen et Nathanaël Olivier, deux Fransaskois, se sont rendus aux urnes pour la toute première fois. Une expérience importante pour eux.

L’expérience a été marquante pour Nathanaël. Le jeune homme de 19 ans a vécu une certaine fébrilité à l’approche du scrutin.

C’est la première fois que je vote pour les élections en Saskatchewan, c’est nouveau, je suis un peu stressé.

Nathanaël Olivier

Pour Janie Moyen, une étudiante de 18 ans à l’Université d’Ottawa, exercer son droit de vote lui a permis de se sentir citoyenne pour la première fois.

C'est vraiment le fun parce que je peux faire le processus électoral. Je peux voter dans ma province. J’ai vraiment hâte. Finalement, je suis une Canadienne à part entière avec ma voix dans la société.

Pour elle, l’aspect historique du droit de vote octroyé aux femmes est important, et s'en prévaloir leur est un hommage.

Pour moi c’est un privilège et un droit. En tant que femme, c’est super important. C’est important d’honorer les femmes qui ont essayé de nous donner le droit de vote le plus tôt possible.

Janie Moyen

Nathanaël ajoute que voter est également une façon de s’exprimer sur la manière dont devrait être dirigée la province, le budget et comment les décisions devraient être prises.

C’est important, parce que tu as un mot à dire concernant ceux qui vont diriger le pays ou la province. Ce sont eux qui vont gérer l’argent, administrer les taxes et qui vont prendre des décisions qui [peuvent] changer ta vie. Alors c’est important, explique-t-il.

C’est aussi un droit de citoyen, pour dire ce que je préfère et la représentation [politique] que je veux pour moi, et pour les autres , conclut Janie Moyen.

Avec les informations de Rose Nantel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !