•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau veut un accès routier sécuritaire vers les Îles-de-la-Madeleine

Justin Trudeau en conférence de presse.

Le premier ministre Justin Trudeau compte s'entretenir avec les premiers ministres du Québec et du Nouveau-Brunswick (archives).

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le premier ministre du Canada devrait discuter cette semaine des problèmes d’accès à l’archipel avec ses homologues du Québec et du Nouveau-Brunswick.

C'est ce qu'a confirmé la porte-parole du cabinet du premier ministre, Ann-Clara Vaillancourt.

Plus tôt cette semaine sur les ondes de CFIM, Justin Trudeau s'est dit préoccupé depuis quelque temps par les contraintes d'accès au territoire madelinot et a affirmé qu'il espérait trouver une solution rapidement.

Nous sommes préoccupés par la sécurité des voyageurs se rendant ou revenant des Îles-de-la-Madeleine et nous encourageons les gouvernements du Québec et du Nouveau-Brunswick à travailler ensemble sur ce dossier, a pour sa part indiqué le cabinet du ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc.

Le cabinet de M. Trudeau précise que ce sujet a déjà été abordé avec certains ministres et représentants des provinces maritimes, mais que ces discussions n'avaient pas, pour l'instant, permis de régler les enjeux de sécurité des voyageurs.

Un voyage de nuit

Rappelons que le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard interdisent toujours aux voyageurs québécois, qui circulent vers les Îles-de-la-Madeleine, de s'arrêter en chemin en raison des risques liés à la COVID-19.

Une file de voiture attendent le traversier au port.

Le CTMA assure la liaison entre l'Île-du-Prince-Édouard et les Îles-de-la-Madeleine (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

De Montréal, il faut toutefois conduire environ 12 heures de suite pour se rendre au lieu de départ du traversier vers les Îles-de-la-Madeleine, à Souris à l’Île-du-Prince-Édouard.

Cette mesure a soulevé des questions parmi la population et les élus madelinots sur la dangerosité d’un tel trajet.

La Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA) a récemment ajusté les heures de départ du traversier vers l’archipel, afin que les voyageurs puissent atteindre Souris à la clarté du jour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !