•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Pallister appelle les Manitobains ne respectant pas les consignes à « grandir »

Brian Pallister en conférence de presse.

Brian Pallister a été très sévère face aux personnes qui ne respectent pas les consignes des autorités de la santé publique du Manitoba.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a lancé un avertissement aux Manitobains qui ne respectent pas les restrictions sanitaires en place.

Les Manitobains sensés font des sacrifices, des sacrifices difficiles… pendant que d’autres font des choses stupides, et ces choses stupides nous mettent tous en danger, a-t-il lancé en conférence de presse lundi.

Grandissez, arrêtez d’aller dehors et de transmettre la COVID aux gens.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, le docteur Brent Roussin, a affirmé plus tôt dans la journée que les enquêteurs responsables du traçage des cas avaient des difficultés dans cette tâche, car certains cas positifs avaient du mal à se rappeler toutes les personnes avec qui elles avaient été contact.

S’il est difficile pour vous de vous rappeler de tous vos contacts, cela signifie probablement que vous en avez eu trop, a-t-il ajouté au cours de sa conférence de presse.

Cent nouveaux cas de la maladie et un nouveau décès ont été enregistrés lundi alors que le taux de positivité sur cinq jours au Manitoba a atteint 7,1 %.

Plus de congés maladie

La province a proposé des mesures législatives pour rendre plus facile l'accès à des congés payés durant la pandémie de COVID-19.

L’objectif est de modifier le Code des normes d’emploi pour permettre à plus de travailleurs touchés par la COVID-19 de prendre un congé sans craindre de perdre leur emploi, et tout en touchant des prestations fédérales.

Le gouvernement fédéral a mis en place, début septembre, un programme d’assouplissement de l’assurance-emploi pour permettre l'admissibilité après seulement 120 heures travaillées, quel que soit le taux de chômage dans la région habitée.

Pour tenir compte des critères d’admissibilité du programme fédéral, le gouvernement Pallister souhaite que tous les travailleurs qui doivent prendre un congé maladie profitent des avantages offerts par le gouvernement fédéral.

Nous ne voulons pas que les gens fassent le mauvais choix et ce mauvais choix serait d’aller travailler tout en étant malade.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

Ces mesures permettraient aussi à des travailleurs vulnérables à la COVID-19 qui prennent congé de demander la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique.

Néanmoins, cette législation a été bloquée par les libéraux du Manitoba. Le chef du Parti libéral du Manitoba, Dougald Lamont, affirme qu’il n’y a pas un seul sou pour les travailleurs dans cette proposition de loi.

Les travailleurs peuvent bénéficier de l’aide fédérale une fois seulement et les libéraux aimeraient donc que la province investisse pour donner un autre congé si un travailleur retombait malade.

De son côté, le chef du parti néo-démocrate, Wab Kinew, qui a soutenu la proposition, a dit ne pas comprendre le choix des libéraux de bloquer une mesure qui rendrait plus facile l’accès à des congés maladie pour les travailleurs.

Avec les informations de Cameron MacLean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !