•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections partielles : les libéraux fédéraux gardent les deux sièges en jeu à Toronto

Mme Ien prend la parole dans un point de presse après sa victoire.

Marci Ien a été élue députée de Toronto-Centre le 26 octobre 2020.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Ya’ara Saks a remporté la partielle dans York-Centre, tandis que Marci Ien a été élue dans Toronto-Centre.

Dans York-Centre, Mme Saks a remporté la partielle avec plus de 45 % des voix exprimées. Elle a promis de se battre pour les petites entreprises.

La circonscription de York-Centre élit des libéraux à chaque occasion depuis 1963, à l’exception de l’élection de 2011. Le conservateur Mark Adler avait réussi l’exploit de s’y faire élire.

Mais cette fois, la course a été serrée. Il a fallu attendre jusqu'à la toute fin du décompte afin de départager les candidats du Parti libéral et du Parti conservateur. Le candidat conservateur Julius Tiangson aura perdu par quelques centaines de voix seulement.

Le Parti conservateur va voir, dans la force du vote, le fait que le nouveau chef Erin O'Toole permet une potentielle percée dans le Grand Toronto, croit la politologue au Collège militaire royal du Canada, Stéphanie Chouinard. C’est un chef qui va peut-être plus parler aux Ontariens qu'Andrew Scheer, qui était marqué au fer rouge comme un candidat de l'Ouest.

Ceci signifie que le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, a échoué à sa deuxième tentative de se faire élire au Parlement en tant que chef de son parti. Il a démissionné du Parti conservateur en 2018. Il a récolté 642 votes, ou 3,6 % des voix exprimées.

Victoire aisée dans Toronto-Centre

Marci Ien, une ancienne journaliste du réseau CTV, a été élue dans la circonscription de Toronto-Centre. Elle a récolté 10 579 voix, ou 42 % des votes exprimés, une avance d'un peu plus de 2000 voix sur sa plus proche rivale, la cheffe du Parti vert, Annamie Paul (8250 votes, ou 32,7 % des votes).

Tard lundi soir, Mme Ien a félicité Annamie Paul et s'est dite fière du travail de gestion accompli par le Parti libéral durant la pandémie. Notre gouvernement a été là pour la population et continuera de l'être.

Questionnée sur le fait que sa rivale avait demandé à plusieurs reprises le report de cette élection partielle, citant de potentiels problèmes de sécurité, Marci Ien a répondu qu'il n'était pas question de laisser ce siège vacant, puisque Toronto-Centre a plus que jamais besoin d'un représentant. Les gens de Toronto-Centre ont décidé que ce serait moi.

Mme Ien a déclaré que le logement abordable et la lutte contre l'itinérance, en particulier pendant la pandémie, sont des problèmes qu'elle cherchera à résoudre.

La nouvelle cheffe du Parti vert du Canada, Annamie Paul, ne fera donc pas son entrée à la Chambre des communes. Sa deuxième place est toutefois une nette amélioration : elle a considérablement réduit l'écart par rapport au scrutin de 2019, où elle avait terminé quatrième avec 7 % des votes.

Si les électeurs cherchent, lors des prochaines élections fédérales, un parti indépendant et progressiste, c'est clair que c'est le Parti vert. Je vous invite à vous joindre à nous.

Annamie Paul

C'est franchement une performance remarquable, croit la politologue Stéphanie Chouinard, surtout étant donné que ça ne fait qu’un mois qu’elle a été élue chef et que sa capacité à mieux se faire connaître est limitée en pandémie.

De quoi inquiéter, croit-elle, les troupes de Jagmeet Singh. Annamie Paul ne cache pas le fait qu'elle souhaite que les verts prennent la place du NPD à la gauche de l'échiquier, et de toute évidence ça fonctionne.

Le NPD a terminé au troisième rang, avec 17 % des votes (4280 votes), tandis que le Parti conservateur du Canada a obtenu l'appui de 1435 électeurs (5,7 % du vote).

Le siège avait été laissé vacant par M. Morneau. Il a démissionné de son poste dans la foulée de l’affaire UNIS.

La circonscription de Toronto-Centre est un château fort libéral. L'ancien ministre des Finances Bill Morneau l'a emporté avec 57 % des votes en 2019 et 58 % en 2016. les électeurs de Toronto-Centre votent libéral depuis 27 ans. Mme Ien a obtenu environ 41 % des voix, lundi.

Avec les informations de Natasha MacDonald-Dupuis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !