•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pêches et Océans Canada veut acquérir le quai de Natashquan

Le bateau Bella-Desgagnés au quai de Natashquan.

Les pêcheurs de Natashquan s'attendent à des investissements significatifs de la part de Pêches et Océans Canada (archives).

Photo : Radio-Canada / Mathieu Boudreault

Radio-Canada

Pêches et Océans Canada confirme être en discussion avec Transport Canada pour acquérir le quai de Natashquan et ainsi ouvrir la porte à d’éventuels investissements, jugés urgents par les pêcheurs de la région.

Par voie de communiqué, Pêches et Océans Canada explique qu’il n’est pas possible pour eux d’investir dans le port de Natashquan tant que Transport Canada en est toujours le propriétaire.

Ce signe d’ouverture de la part du ministère des Pêches et Océans Canada ne semble toutefois pas convaincre la Corporation du port régional de Natashquan et son président, Jean-Claude Landry.

Ça veut dire que si Transport Canada refuse de donner le quai de Natashquan à Pêches et Océans Canada, ils ne vont rien faire pour les pêcheurs d’ici?

Jean-Claude Landry

Ce dernier estime qu’il est tout à fait possible pour Pêches et Océans Canada de construire un quai et des brise-lames pour accueillir les pêcheurs tout en ayant à proximité les installations déjà en place de Transport Canada.

Jean-Claude Landry, président de la corporation du port régional de Natashquan

Jean-Claude Landry, président de la corporation du port régional de Natashquan

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

La Corporation du port régional de Natashquan réclame depuis plusieurs années la construction d’un port de pêche comprenant un quai de déchargement, une rampe de mise à l’eau et un stationnement doublé d’un parc d’hivernage.

La construction d’un brise-lame serait aussi nécessaire pour protéger les bateaux des vents forts de la côte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !