•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle entente collective entre les enseignants et le gouvernement des T.N.-O.

Une enseignante parle à ses élèves dans cette photo d'archive.

Les enseignants des T.N.-O. auront droit à une augmentation de salaire de 2,5 %.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Les enseignants et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ont ratifié leur nouvelle convention collective qui offre, notamment, une augmentation salariale de 2,5 % aux enseignants.

Le gouvernement et l’Association des enseignants et des enseignantes des Territoires du Nord-Ouest ont annoncé la conclusion de l’entente négociée cet été dans un communiqué publié lundi.

La nouvelle entente d’un an, valide du 1er août 2020 au 31 juillet 2021, prévoit notamment une augmentation de salaire de 2,5 %, qui correspond à celle reçue par les fonctionnaires du gouvernement dans leur propre entente en avril.

Parmi les autres changements apportés à la convention collective, il y a une augmentation de 450 $ du montant de base utilisé pour calculer l’allocation de vie dans le Nord, une amélioration des congés parentaux et la création d’un nouveau congé pour les victimes de violence familiale.

L’entente vient aussi ajouter une déclaration mutuelle des enseignants et du gouvernement mentionnant la décision d’accorder la priorité aux peuples et aux cultures autochtones dans l’ensemble des Territoires du Nord-Ouest.

Le communiqué indique que l’objectif des deux parties au cours des négociations était de conclure une entente juste et raisonnable dans le contexte de cette année scolaire sans précédent.

Il peut parfois être difficile de négocier une convention collective, même dans des conditions idéales, et le climat d’incertitude économique actuel est loin d’être une situation idéale, dit la ministre des Finances, Caroline Wawzonek, en ajoutant qu’il y avait une volonté commune de maintenir la stabilité.

Cette entente offre un meilleur soutien aux éducateurs à un moment où la charge de travail et les attentes sont en constante augmentation, ajoute pour sa part le président de l’association des enseignants, Matthew Miller.

On peut certainement affirmer que cette entente leur offrira plus de stabilité et de sécurité pendant cette année scolaire qui sera probablement la plus difficile de leur carrière, conclut le ministre de l'Éducation, R.J. Simpson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !