•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents de jeunes hockeyeurs mécontents à Alma

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des joueuses observent le jeu

Une équipe de joueuses en action à l'occasion du 7e tournoi provincial Showcase Midget AA au Centre Mario-Tremblay d'Alma.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des parents de petits hockeyeurs almatois sont mécontents de ne pas pouvoir assister aux entraînements et aux parties de leurs enfants au Centre Mario-Tremblay. La Ville leur offre de visionner les matchs sur Internet, mais cette alternative ne leur convient pas.

Une mère de famille d'Alma considère que son absence pourrait nuire à la sécurité de ses enfants. Elle dénonce la décision de la Ville d'Alma d'interdire l'accès aux estrades.

S’il arrive quelque chose, on est normalement les premiers à intervenir, mais les entraîneurs ne sont pas des infirmiers ou des médecins. Ça n’a pas de bons sens, on leur dit : "Je suis dans le stationnement, appelez-moi s’il y a quelque chose" , déplore la mère de famille, Vicky Martel.

Plusieurs parents sont d'avis que les règles de la santé publique peuvent être respectées à l’intérieur du Centre Mario-Tremblay, sans devoir attendre à l’extérieur.

En étant assise dans les estrades avec mon masque et en respectant le deux mètres, je ne me trouve pas plus à risque que quand je vais faire l'épicerie. Qu'on m'explique et je vais peut-être comprendre la logique, s’interroge la maman Janie Fortin.

J'ai mon masque, on met nos protections. On est capable de le respecter en tant que parents. On va à la piscine et on peut accompagner nos enfants. Ils ont besoin de nous et nous on a besoin d'être là aussi, ajoute Vicky Martel.

Alma garde son cap

La Ville d'Alma croit toutefois qu'il est préférable de maintenir le service de cette manière plutôt que de passer en zone rouge.

C'est de permettre la pratique de sport, mais en mettant l'accent sur le pratiquant. Il y a certaines organisations qui ont décidé de passer au rouge. Nous, on a décidé qu'il n'y avait pas d'accès pour les estrades, explique la conseillère en communication de la Ville d'Alma, Claudia Madore.

La qualité de la diffusion des matchs sur Internet a également été critiquée mais la Ville assure que le service sera amélioré.

Selon des informations de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !