•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le bilan du nombre de cas à la baisse en Mauricie et au Centre-du-Québec

Une pancarte installée dans la vitre d'une clinique de santé.

Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec ne déplore aucun décès au cours des dernières 24 heures.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec enregistre son plus bas nombre de nouveaux cas de COVID-19 depuis le 6 octobre. On recense 36 nouveaux cas. La région compte également 34 nouvelles personnes rétablies, ce qui porte le nombre de cas actifs à 764.

Le Dr Frédéric Picotte, médecin de famille à Shawinigan, estime que la province se trouve maintenant sur un plateau, mais il croit que la population doit demeurer prudente. On ne sait pas ce que ça va être dans deux semaines, ajoute-t-il.

Vous voyez qu’il y a quand même des conséquences. Regardez dans la Capitale nationale, ils ont été obligés de faire du délestage, il y a des chirurgies qui ont été reportées.

Dr Frédéric Picotte, médecin de famille

Les éclosions au CHAUR à Trois-Rivières continuent d’évoluer, alors que le CIUSSS confirme que de nouveaux employés sont infectés, soit un dans l’unité de neurologie, quatre dans l’unité COVID. Il n’y a aucun nouveau cas à l’unité de chirurgie.

Retour en classe au Séminaire St-Joseph

Le Séminaire St-Joseph compte maintenant 68 élèves et 12 enseignants atteints de la COVID-19 dont 40 d'entre eux sont maintenant guéris. La direction de la santé publique de la région, conjointement avec la direction de l’école, a convenu que 4 des 25 groupes retourneront en classe dès demain. Les autres groupes seront de retour sur les bancs d’école progressivement d’ici le 2 novembre. Une rencontre avec les parents est prévue mardi soir par visioconférence pour faire le bilan de la situation.

Le Dr Frédéric Picotte rappelle que si les jeunes enfants sont de faibles vecteurs de transmission, les jeunes transmettent plus facilement la COVID-19 dès l’âge de 11 ans.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !