•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoire écrasante du Parti saskatchewanais, réélu pour un 4e mandat

Le chef du Parti saskatchewanais, Scott Moe, lors de son discours à la suite de sa victoire aux élections provinciales.

Scott Moe a obtenu l'appui de plus de 6 électeurs sur 10.

Photo : The Canadian Press / Liam Richards

Scott Moe et le Parti saskatchewanais ont remporté une victoire écrasante contre leurs rivaux du Nouveau Parti démocratique. Il s'agit d'un quatrième mandat de suite pour le parti, qui sera largement majoritaire à l'Assemblée législative, à Regina.

Le parti de Scott Moe a obtenu plus de 63 % des suffrages comptés le soir des élections et aura au moins 44 élus sur les 61 que compte l'Assemblée législative. Des courses serrées, dont celle dans la circonscription de son rival du NPD, Ryan Meili, ne seront décidées qu'après le dépouillement du vote par la poste.

Ce soir, c’est vraiment une grande victoire que nous célébrons, a dit Scott Moe dans son discours de victoire. J’aimerais remercier les Saskatchewanais qui font confiance, pour une quatrième fois, à notre parti. C’est quelque chose que nous ne tenons pas pour acquis.

Scott Moe a promis une fois de plus qu’il était l’homme de la situation pour relancer l’économie touchée par la pandémie de COVID-19.

Il s'agit de la première fois que Scott Moe est élu premier ministre par les électeurs. Le député de la circonscription de Rosthern-Shellbrook depuis 2011 a pris les rênes de la province en janvier 2018 après la démission de Brad Wall.

Je vous donne ma parole : nous allons gouverner pour tous les Saskatchewanais et nous allons bâtir une province forte.

Scott Moe, premier ministre élu de la Saskatchewan

La ligne dure avec Ottawa

Après avoir remercié sa femme, ses enfants, ses parents et toute son équipe, Scott Moe a changé de ton en envoyant un message clair au gouvernement fédéral de Justin Trudeau.

Depuis plus d’un an, Scott Moe s’oppose farouchement à la taxe fédérale sur le carbone, amenant le dossier jusqu’en Cour suprême du Canada. Le premier ministre réélu a promis à nouveau qu’il allait continuer de tenir tête à Ottawa.

Aucun gouvernement n’a été plus actif que nous contre la taxe carbone. La Saskatchewan est un chef de file et nous allons toujours nous lever haut et fort pour défendre notre province. Nous ne faisons que commencer, a-t-il dit, tout en promettant de respecter ses promesses des dernières semaines.

Principales promesses électorales du Parti saskatchewanais :

L'appui de 6 électeurs sur 10

Frédéric Boily, politologue à l'Université de l'Alberta, s'attendait à une victoire du Parti saskatchewanais, mais est étonné du très fort appui au parti dès les premiers résultats. La seule surprise est de voir que les suffrages [pour le Parti saskatchewanais] sont au-dessus de 60 %, dit-il.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Ryan Meili, est lui-même dans une lutte serrée pour conserver son siège de député dans la circonscription de Saskatoon-Meewasin. Le gagnant ne sera connu qu'après le dépouillement du vote par correspondance, qui doit commencer mercredi.

C'est dans ce climat d'incertitude sur sa propre réélection que le chef du NPD s’est adressé aux militants néo-démocrates dans sa circonscription de Saskatoon Meewasin. Il a concédé la victoire à son homologue du Parti saskatchewanais.

J'ai parlé à Scott Moe. Je l'ai félicité et lui ai dit que nous sommes prêts à travailler avec lui dans les dossiers où nous sommes d'accord. Même si nous avons des visions différentes sur beaucoup de sujets, nous sommes là pour représenter la population saskatchewanaise, a dit Ryan Meili.

Scott Moe dit avoir apprécié cette conversation avec le chef du NPD. Nous avons des opinions différentes, mais je n’ai jamais contesté son amour et son engagement pour la province. Je sais que le NPD va continuer de faire du bon travail comme opposition.

En dépit de cette victoire convaincante, Frédéric Boily estime que le Parti saskatchewanais a de gros défis en ce qui a trait au budget, aux chicanes avec Ottawa et aux changements climatiques. Le politologue n’a pas caché sa surprise d’entendre Scott Moe faire mention du Parti Buffalo, une nouvelle formation issue du mouvement Wexit qui prône plus d’indépendance face au gouvernement fédéral. Il reste à voir comment [le Parti saskatchewanais] va gérer cela.

Élections Saskatchewan 2020

Appuis d'alliés politiques

Peu de temps après la confirmation de la victoire de Scott Moe, d’autres politiciens canadiens conservateurs se sont empressés de le féliciter.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O'Toole, a écrit sur Twitter qu’il se réjouit de continuer de travailler avec [lui] pour aider les Saskatchewanais qui travaillent fort.    

De son côté, le premier ministre albertain, Jason Kenney, a félicité son son bon ami pour sa grande victoire. La Saskatchewan et l’Alberta s’unissent fermement pour défendre les intérêts économiques de nos industries de ressources de l’Ouest canadien, a-t-il ajouté.

Scott Moe en bref :

  • Né le 31 juillet 1973 (47 ans) à Prince Albert
  • Marié, père de deux enfants
  • Entrepreneur agricole, avant de faire le saut en politique
  • Depuis 2011 : député de la circonscription de Rosthern-Shellbrook, dans le nord de la province
  • 2014 à 2015 et 2016 à 2017 : ministre de l'Environnement et ministre responsable de l'Agence de l'eau et de SaskWater
  • 2015 à 2016 : ministre de l’Éducation
  • 27 janvier 2018 : élu chef du Parti saskatchewanais, et par le fait même, premier ministre de la Saskatchewan


À lire aussi : 

Scott Moe, un agriculteur devenu porte-étendard de la droite saskatchewanaise

Soirée difficile pour les autres chefs

Les chefs des quatre autres partis connaissent également une soirée difficile.

La chef du Parti vert de la Saskatchewan, Naomi Hunter, et le chef du Parti Buffalo, Wade Sira, ont été défaits dans Regina Elphinstone-Centre et Martensville-Warman. À l'issue du dépouillement des votes anticipés et du jour des élections, ils avaient respectivement 6,9 % et 6,2 % des voix.

Dans Saskatoon-Westview, le chef du Parti libéral de la Saskatchewan, Robert Rudachyk, avait seulement 2,4 % des voix.

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Ken Grey, avait quant à lui obtenu 4,2 % des voix dans Regina Walsh Acres.

Une campagne électorale en pleine pandémie de COVID-19

La pandémie de COVID-19 a obligé tous les partis politiques à revoir leurs façons de faire campagne.

Les grands rassemblements partisans ont laissé la place aux conférences de presse extérieures avec un nombre restreint de participants dans le but de faciliter la distanciation physique.

Point de presse de Scott Moe du 30 septembre avec distanciation physique et un nombre limité de personnes (archives).

Les candidats et les membres des médias ont dû s'adapter lors de cette campagne électorale au temps de la COVID-19 (archives).

Photo : La Presse canadienne / Liam Richards

Cette nouvelle réalité qui n’a pas empêché les deux principaux partis, le Parti saskatchewanais et le Nouveau Parti démocratique, de multiplier les annonces un peu partout dans la province.

La pandémie semble aussi avoir changé les habitudes de vote des Saskatchewanais, puisque Élections Saskatchewan a enregistré des records de votes par correspondance et par anticipation.

Du 20 au 24 octobre, 185 061 électeurs ont voté par anticipation, soit 23 % des 817 014 électeurs inscrits. L’ancien record avait été établi lors des élections provinciales de 2016 où 110 716 personnes avaient voté par anticipation.

Un tableau des dates de dépouillement des élections provinciales en Saskatchewan.

Les Saskatchewanais pourraient devoir attendre jusqu'au 7 novembre pour connaître les élus dans chaque circonscription.

Photo : Radio-Canada

Quant au vote par correspondance, 61 255 demandes ont été approuvées par Élections Saskatchewan. À titre comparatif, 4420 Saskatchewanais avaient voté par correspondance lors des élections de 2016. Le comptage de ces bulletins commencera le 28 octobre, mais tous les bulletins reçus par la poste avant le 5 novembre seront acceptés.

Les résultats finaux devraient être annoncés le 7 novembre.

Suivez nos reporters en direct (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !