•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des emplettes locales pendant les Fêtes pour sauver les entreprises d'ici

Pascale Landry trie les vêtements dans sa boutique.

Pascale Landry, propriétaire de la boutique Caprice, vend des vêtements de seconde main, à Moncton (archives).

Photo : Radio-Canada / Gilles Landry

Marie-Ève Brassard

Plusieurs entrepreneurs en Atlantique rappellent l'importance de l'achat local, alors que les Canadiens prévoient dépenser près de 20 % moins que l'année dernière pour leurs emplettes du temps des fêtes, selon un récent sondage de la firme Deloitte.

À l’aube de l’Halloween, plusieurs commerçants pensent déjà à Noël, qui est habituellement une des périodes les plus lucratives de l'année pour eux.

Cependant, avec la pandémie, les fêtes risquent d'être bien différentes cette année.

Non seulement les Canadiens prévoient dépenser moins, mais 47 % d'entre eux disent avoir magasiné en ligne plus souvent depuis le début de la crise liée au coronavirus.

Près des deux tiers des répondants prévoient aussi utiliser Amazon pour se procurer des articles, une donnée en hausse de 60 % par rapport à l'année passée.

Ces données pouvaient faire craindre le pire aux petites entreprises et aux artisans locaux, mais certains d'entre eux demeurent optimistes.

Frank Maillet.

Frank Maillet est le vice-président de la bijouterie La Mine D'or, à Moncton.

Photo : Radio-Canada

C'est le cas de Frank Maillet, le vice-président de la bijouterie la Mine d'Or à Moncton. Moi je pense que les gens vont dépenser autant d'argent si pas plus dans la région, avance-t-il. Son entreprise figure parmi les chanceuses dont les ventes n'ont pas été affectées par la COVID-19.

Du côté de Caprice, une boutique de Moncton où l'on vend en majorité des vêtements de seconde main et des produits d'artisan locaux, la propriétaire Pascale Landry confirme l'intérêt pour le magasinage en ligne. C'est sûr que [la] Covid nous a affectés, la boutique n'est pas aussi achalandée en personne, mais en ligne, on a vu une augmentation des ventes , affirme-t-elle. Elle estime cette augmentation à 50 % par rapport à ses ventes de 2019.

Jacinthe Lemire en entrevue devant une affiche de Shop PEI.

Jacinthe Lemire est la fondatrice du site Shop PEI (archives).

Photo : Radio-Canada

Cet engouement pourrait représenter des bonnes nouvelles pour la nouvelle plateforme web, Shop PEI, consacré exclusivement à la vente en ligne de produits d'artisans insulaires. C'est justement la difficulté de se procurer des produits locaux pendant la pandémie qui a motivé Jacinthe Lemire à créer cette plateforme.

Ces trois entrepreneurs espèrent toutefois que le public sera consciencieux dans leurs achats de Noël.

J’espère que si les gens dépensent moins pour Noël, ce qui n'est pas nécessairement une mauvaise chose, mais j’espère qui vont le dépenser aux bons endroits. Donc dans les petites entreprises qui en ont besoin en ce moment, souhaite Pascale Landry.

Elle ajoute que ce sont les petits commerces d'une ville qui lui donne sa couleur et son unicité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !