•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Legault interpellé sur l’avenir de Bombardier à La Pocatière

La façade de l'usine de Bombardier à La Pocatière.

L'usine de Bombardier à La Pocatière (archives).

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Radio-Canada

Des élus du Kamouraska exigent une rencontre avec le premier ministre François Legault pour forcer la relance de l’usine de Bombardier à La Pocatière.

Le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon, et le préfet de la MRC de Kamouraska, Yvon Soucy s'inquiètent pour la survie de l'usine devant un carnet de commandes potentiellement vide.

S'il n'y a pas de prolongation pour le contrat du métro de Montréal, au mois de juin l'an prochain, il y aura un vide important dans le carnet de commandes, note M. Soucy.

Le préfet évalue qu’une telle situation se traduirait par la mise à pied de 75 % des travailleurs de l’usine de La Pocatière qui passerait alors de 400 à 100 employés.

Cette inquiétude fait écho à celle exprimée par le syndicat des employés le 22 septembre dernier.

Dans le milieu pocatois, les craintes sont d’autant plus importantes que la vente de la division Transport de Bombardier à la française Alstom devrait se conclure dans les premiers mois de 2021.

Une usine qui n'a plus de contrat est beaucoup moins intéressante!

Yvon Soucy, préfet de la MRC de Kamouraska

Les deux élus souhaitent que Québec confie le remplacement des voitures MR-73 du métro de Montréal aux employés de l’usine de Bombardier de La Pocatière.

Le remplacement de ces voitures, en fonction depuis les années 1970, a été reporté à 2036 par la Société de transport de Montréal.

Le maire et le préfet demandent donc à la ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Marie-Ève Proulx, d'organiser une rencontre privée avec François Legault pour en discuter.

Sylvain Hudon lors d'une conférence de presse à l'usine de Bombardier à La Pocatière.

Le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon croit que le premier ministre et son entourage pourraient se montrer sensibles à leurs arguments.

À la lumière de ce que j'entends, ils sont très sensibles à l'achat local, relève M. Hudon. L'autre élément, c'est qu'ils veulent faire redémarrer l'économie avec des projets porteurs qui permettent de faire travailler des gens. Je pense que Bombardier Transport répond à ça.

À moyen terme, afin d’assurer la pérennité des installations de Bombardier à La Pocatière, le maire Hudon caresse l’idée que l’usine puisse aussi obtenir les contrats du tramway de Québec et de l’éventuelle ligne rose du métro de Montréal.

Ces contrats sont toutefois bien incertains.

On ne sait pas quand ils viendront, souligne Yvon Soucy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !