•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de bains libres à Rouyn-Noranda

Une piscine d'école secondaire.

La piscine de l'école La Source est la seule à la disposition de la Ville de Rouyn-Noranda présentement.

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

La pandémie de COVID-19 force la Ville de Rouyn-Noranda à réduire son offre aquatique. Seulement six bains par semaine sont offerts, comparativement à 13 séances pour l’automne 2019.

Les bains libres ont repris la semaine du 19 octobre. Ils ont tous lieu à l’école La Source, la piscine du Cégep n’étant pas accessible pour le grand public, tout comme celle de la résidence pour personnes âgées les Jardins du Patrimoine.

Nous sommes toujours en attente de nouvelles du Cégep pour l’accès à la piscine. Ils ont des enjeux qui leur sont propres et nous devons être compréhensifs à cet égard. Pour le bassin aux Jardins du patrimoine, il est tout à fait compréhensible de ne pas y avoir accès dans le contexte actuel, explique la coordonnatrice aux communications, Anne-Marie Nadeau.

Les deux bains réservés aux aînés ont également été supprimés. À ce sujet, la porte-parole s’est dite consciente de l’enjeu de maintien de la santé physique chez les personnes aînées.

Les cours de piscine recommencent

Alors que les bains libres sont accessibles depuis la semaine passée avec un horaire restreint, les programmes aquatiques juniors reprennent cette semaine à Rouyn-Noranda.

L’automne dernier, on comptait 666 places, contre 240 cette année. Dans les deux cas, on remarque toutefois que le taux d’inscription est entre 80 et 85 %. Pour l’automne 2020, il reste d’ailleurs encore une quarantaine de places.

À Val-d’Or, la situation est moins dramatique, le nombre d’heures de bain est à une ou deux heures près identique à la situation avant la COVID-19, mais il n’en demeure pas moins que la Ville ne pourra accepter tous les nageurs qu’elle aurait souhaité accueillir dans ses installations.

La COVID-19 vient limiter le nombre de personnes que l’on peut accueillir dans nos installations. Nous n’avons pas diminué le nombre de bains, mais nous avons dû adapter en fonction des règles et mesures, souligne le responsable aquatique, Marc Lafortune.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !