•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Baraque à bières prend de l'expansion et crée une dizaine d'emplois

La façade de la Baraque à Bières, à Rimouski.

La première boutique Baraque à bières est située sur la 2e rue Est, à Rimouski

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

L'entreprise Baraque à bières de Rimouski prend de l'expansion et ouvrira dans les prochaines semaines deux nouvelles succursales à Mont-Joli et à Amqui.

L'ouverture de ces boutiques représente un investissement d'environ 50 000 $ et doit permettre la création d'une dizaine d'emplois.

La première boutique Baraque à bières a ouvert ses portes il y a à peine quatre mois à Rimouski.

Le contexte économique entourant la pandémie de COVID-19 amène de nombreuses entreprises à se questionner sur leur avenir, mais l'entreprise rimouskoise a plutôt réussi à bien s'en tirer, comme l'explique le président et directeur général de la Baraque, Simon St-Pierre.

Je dis toujours que quand le train passe, il faut sauter dedans! Ce n'était pas dans les plans immédiats. [...] On parlait d'un an ou peut-être deux d'expansion.

Simon St-Pierre, président et directeur général de la Baraque à bières

Pour l'ouverture des nouvelles boutiques, des partenaires minoritaires s'ajoutent à Simon St-Pierre et à son collaborateur, Michel Ouellet, en plus d'une dizaine de nouveaux employés.

Les deux [nouvelles] places, ça va varier de 2,3 à 5,6 employés. On a été surpris de la réaction de la clientèle. Le concept, honnêtement, on a visé dans le mille parce que ce n'est pas juste de la bière de microbrasserie. C'est aussi des produits alimentaires qui ont été spécifiquement choisis pour aller avec ça, poursuit Simon St-Pierre.

La nouvelle succursale de Mont-Joli sera située sur le boulevard Jacques-Cartier, alors que celle d'Amqui prendra place sur la rue du Pont.

Avec les informations de Jérôme Lévesque-Boucher

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !