•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parkview Place met en oeuvre des recommandations des autorités sanitaires de Winnipeg

Depuis le début de l’éclosion, 17 personnes sont mortes de la COVID-19, et 115 résidents et membres du personnel ont été infectés dans le foyer de soins de longue durée.

Le bâtiment du foyer de soins de longue durée Parkview Place.

Une éclosion de cas de COVID-19 dans le foyer de soins de longue durée Parkview Place, à Winnipeg, a entraîné la mort de 17 résidents.

Photo : Radio-Canada / (Lyzaville Sale/CBC)

Radio-Canada

L'Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) a fait 24 recommandations à la direction de Parkview Place, le foyer de soins de longue durée où la COVID-19 a fait le plus de victimes au Manitoba. En date du 25 octobre, 17 résidents avaient succombé à la COVID-19.

La plus grande préoccupation est le recrutement de personnel, mentionne la responsable de l'exploitation des soins de longue durée au sein de l'ORSW, Gina Trinidad, lors d’une conférence de presse virtuelle lundi.

Les effectifs en personnel du foyer peuvent offrir, à l’heure actuelle, 3,16 heures de soins par jour par résident, précise Gina Trinidad. Selon les autorités sanitaires, la moyenne des heures de soins par jour par résident se situe à 3,6 heures.

Pourtant, selon un communiqué envoyé ce mois-ci par l’entreprise Revera, qui gère le foyer, Parkview Place offrait en moyenne 3,8 heures de soins par jour par résident au courant de l'exercice financier 2019-2020. 

Les recommandations ont été faites dans le cadre d'une inspection effectuée la semaine dernière et couvrent l’embauche de personnel, les soins aux résidents ainsi que les mesures de prévention et de contrôle des infections, mentionne Gina Trinidad. Selon elle, Parkview Place a mis en oeuvre des mesures pour la majorité les recommandations.

L’enquête de l’équipe de cinq personnes de l'ORSW, qui a visité l’établissement de 12 étages, situé rue Edmonton, a relevé un manque de ressources humaines aussi bien du côté des soins pour les résidents que pour l’entretien de l’établissement. L’équipe a aussi fait mention d'un manque de connaissances du personnel sur les protocoles d'éclosion. C'était la première fois que des travailleurs de l'ORSW retournaient à l'intérieur de l'établissement depuis le mois de mars.

Depuis l'éclosion déclarée dans l'établissement le 15 septembre, 97 des 221 résidents de l’établissement, soit 44 %, ont reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19

L'entreprise Revera a récemment annoncé qu’elle paiera le laboratoire Dynacare pour accélérer le processus de dépistage dans l'établissement. Dynacare est un laboratoire privé qui analyse une partie des échantillons prélevés dans le cadre du programme provincial de dépistage de la COVID-19.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !