•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba défend sa gestion de la COVID-19 dans les prisons

Un homme tient les barreaux d'une cellule de prison.

Trente-quatre détenus et six membres du personnel du Centre correctionnel de Headingley ont la COVID-19.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

Les responsables de la justice et de la santé du Manitoba défendent la manière dont les prisons provinciales gèrent la pandémie de la COVID-19.

En date de lundi matin, 34 détenus ont été déclarés positifs. Ces derniers ont été recensés au Centre correctionnel de Headingley, à l'exception d'un cas, qui se trouve au Centre de la jeunesse d'Agassiz.

Six employés de Headingley ont reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19, de même que deux employés de Milner Ridge, un au centre correctionnel de Brandon, un au Centre de détention provisoire de Winnipeg et un au Centre pour jeunes du Manitoba.

Un agent de sécurité aurait été à l'origine de la COVID-19 à Headingley, ont affirmé les responsables provinciaux lors d'un point de presse à l'Assemblée législative lundi. L'agent avait été en contact étroit avec un détenu alors qu'il était asymptomatique. Le virus a ensuite été transmis à d'autres gardiens.

Au Manitoba, 470 personnes reliées aux prisons sont isolées pour limiter la propagation de la COVID-19.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !