•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19: Le Manitoba va « dans le mauvais sens », dit le Dr Roussin

En ce moment, 80 personnes sont à l'hôpital, dont 15 aux soins intensifs.

Le docteur est pris en gros plan de profil.

Dr Brent Roussin est le médecin hygiéniste en chef du Manitoba.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, qui a annoncé 100 nouveaux cas de COVID-19 et un nouveau décès, répète que « toutes les restrictions ont pour but de changer la façon dont les gens socialisent ».

Plus qu’à l’habitude, Brent Roussin a adopté un ton grave en conférence de presse lundi. Cette attitude reflète les chiffres de la COVID-19 dévoilés la semaine dernière : 831 nouveaux cas, 14 décès et une prévision alarmiste du Dr Roussin, qui estime que le Manitoba pourrait dépasser les 5000 cas d'ici la fin de la semaine si cette tendance se maintient.

Correction : une version précédente de cet article indiquait, à tort, que le Dr Roussin estimait que le Manitoba pourrait voir plus de 5000 nouveaux cas en une semaine si la tendance actuelle se maintient.

Selon lui, les rassemblements durant la fin de semaine de l’Action de grâce ont joué un rôle dans l’augmentation récente des cas au Manitoba.

Pendant de longues minutes, le Dr Roussin a énuméré des comportements à risque en lien avec des contaminations dans la province.

On a une équipe complète de chirurgie en isolement parce que les gens ont trop de contacts, a-t-il dit. On voit des gens travailler quand ils ont des symptômes, ou des gens qui se font tester, mais ne s’isolent pas.

Il a aussi expliqué aussi que des personnes malades vont magasiner et exposent plusieurs personnes au virus. Plus que jamais, le médecin hygiéniste en chef de la province exhorte la population à limiter ses contacts aux personnes vivant au foyer.

Nous avons laissé ce virus s’en tirer, nous devons nous attendre à voir plus de cas. Mais nous ne pouvons pas accepter des personnes qui ont 50 contacts, qui vont travailler avec des symptômes, c’est ce qui donne ces chiffres aujourd’hui.

Brent Roussin, médecin hygiéniste en chef du Manitoba

Un halloween différent

À l’approche du week-end d’Halloween, il rappelle aussi que cette célébration sera différente cette année , sans contact social et bien sûr sans aucune fête avec beaucoup d’invités. Néanmoins, en réponse à un journaliste qui lui demandait pourquoi ne pas recommander d’annuler les célébrations d’Halloween, Brent Roussin a répondu qu’il reste important aussi de permettre aux enfants de s’amuser dans les limites des restrictions sanitaires.

Enfin, interrogé sur l’augmentation importante des cas à Steinbach, dont le nombre est passé de 22 à 48 cette fin de semaine, il a répondu qu'une transmission communautaire a été établie dans la ville et que les origines de ces nouveaux cas sont aussi des rassemblements qui ont contribué à répandre le virus.

Des hôpitaux plus occupés, mais pas encore surchargés

Présente elle aussi à la conférence de presse, l’infirmière en chef de Soins communs Manitoba, Lanette Siragusa, a donné plus de détails sur la situation des hôpitaux. Elle a expliqué que ceux-ci sont plus occupés qu’au printemps, mais que le système de santé n’est pas encore surchargé à l’heure actuelle.

Lanette Siragusa a cependant dit qu'elle comprenait l’anxiété des travailleurs de la santé dans les hôpitaux à mesure que des éclosions apparaissent dans différents établissements.

La situation deviendra critique quand nous devrons redéployer des équipes et annuler des services pour libérer du personnel et les assigner à la lutte contre la COVID-19.

Lanette Siragusa, infirmière en chef, Soins communs Manitoba

Des mesures pour appuyer ces travailleurs et des changements dans l’organisation des équipes hospitalières devraient être annoncées mercredi.

Lanette Siragusa précise que les éclosions en cours à l’Hôpital Saint-Boniface pourraient entre autres être liées à des patients asymptomatiques au moment où ils ont été hospitalisés.

Les données du jour

Les autorités sanitaires du Manitoba annoncent 100 nouveaux cas de COVID-19. Cela porte le total de cas décelés dans la province à 4349 depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité sur cinq jours s’établit à 7,1 %. À Winnipeg, ce dernier est de 8,3 %.

La maladie a fait une 55e victime, une octogénaire qui était une résidente de Parkview Place. Cette résidence pour aînés située dans le centre-ville de Winnipeg est le lieu de l'éclosion la plus meurtrière à ce jour dans la province. En tout, 18 personnes y ont perdu la vie. Dimanche, la province a annoncé du renfort pour tester tous les résidents du foyer.

Voici les faits saillants :

  • Nombre de cas actifs aujourd’hui : 2 117

  • Personnes guéries à ce jour : 2 177

  • Personnes à l’hôpital : 80, dont 15 aux soins intensifs

  • Nombre de décès attribuables à la COVID-19 : 55

Répartition des nouveaux cas de COVID-19 par région sanitaire

  • Winnipeg : 73

  • Prairie Mountain : 1

  • Santé Sud : 11

  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 5

  • Nord : 10

Depuis le début du mois de février, 242 787 tests de dépistage ont été effectués, dont 2131 dimanche. Les enquêtes sur ces cas sont en cours, et le public sera informé s’il existe un risque pour la santé publique.

C’est aujourd’hui qu’entraient en vigueur les nouvelles directives concernant les écoles de la région métropolitaine de Winnipeg et du nord du Manitoba.

Les points de presse des autorités sanitaires de la province auront désormais lieu trois fois par semaine, soit le lundi, le mercredi et le vendredi.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !