•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : légère baisse des infections après une fin de semaine record en Ontario

Une femme qui porte un masque attend dans un arrêt d'autobus.

L'Ontario compte plus de 11 000 cas de COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Santé publique Ontario signale ce matin 851 nouveaux cas de COVID-19 à l’échelle provinciale.

Toronto demeure l’épicentre de l’épidémie en Ontario avec 281 nouveaux cas de coronavirus, suivi des régions de Peel, de York et d'Ottawa, avec respectivement 215, 90 et 76 infections signalées.

Dimanche, l’Ontario passait la barre des 1000 nouvelles infections pour la première fois, battant le record établi la veille de 978 nouveaux cas. Il s’agissait de la plus importante progression du virus en une journée jamais enregistrée depuis le début de l’épidémie.

Selon une porte-parole de la ministre de la Santé, Christine Elliott, l'augmentation des cas constatés la fin de semaine dernière peut être le résultat des rassemblements de l'Action de grâce.

Moins de tests de dépistage de COVID-19 ont été effectués que d’habitude dans les dernières 24 heures — 28 700, alors que la semaine dernière, la province en faisait environ 40 000 par jour.

Le nombre d'hospitalisations a aussi légèrement augmenté, mais il se trouve toujours sous la barre des 300 personnes hospitalisées pour la COVID à l’échelle provinciale.

Aucune restriction sanitaire ne sera imposée aujourd’hui

Doug Ford en point de presse.

Le bureau de Doug Ford a confirmé ce matin qu'aucune décision ne viendrait du gouvernement de l'Ontario aujourd'hui quant à la possibilité de soumettre les régions de Halton et de Durham à plus de restrictions.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le bureau du premier ministre de l'Ontario a confirmé lundi qu'aucune restriction sanitaire ne sera annoncée pour de nouvelles régions aujourd'hui — sans toutefois écarter la possibilité que des restrictions soient annoncées plus tard.

Vendredi dernier, Doug Ford avait évoqué l'idée en point de presse en raison du nombre de cas de COVID-19 à la hausse dans les régions de Halton et de Durham.

Des élus de Halton et de Durham avaient écrit au gouvernement en fin de semaine pour lui demander de ne pas les considérer de la même façon que la région voisine de Peel, affirmant qu'il n'y avait pas autant de cas de COVID-19 à Halton et à Durham qu'ailleurs dans la province.

Dans leur lettre à Doug Ford, les élus lui ont demandé de prendre une approche plus ciblée plutôt que d’imposer un confinement généralisé comme celui en place dans le Grand Toronto et à Ottawa.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, en conférence de presse.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

La ministre de la santé ontarienne, Christine Elliott, a pour sa part déclaré en point de presse, lundi, que la province surveille la région de Halton de près depuis un certain temps, mais que les autorités provinciales ne sont pas encore prêtes à lui imposer les mêmes mesures restrictives qu’à Toronto, Ottawa, Peel et York.

Flanquée du premier ministre Ford, elle a aussi indiqué que toute décision concernant des restrictions possibles à Halton seraient prises de concert avec les responsables de la santé publique de la région.

L’unité de santé publique de la région de Halton a rapporté 1900 cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie. C’est moins que l’unité de santé publique de Waterloo, qui en a rapporté 2085, et moins que celle du comté de Windsor-Essex, qui en a rapporté 2785.

La mairesse de Burlington, Marianne Meed Ward, a fait écho à la ministre Christine Elliott en soulignant que les indicateurs comme le nombre d’hospitalisations sont loin d’être alarmants dans la région de Halton.

Cette dernière s’est dite très heureuse que Halton ne soit pas encore soumise à des mesures strictes qu’ailleurs dans les grandes agglomérations ontariennes, mais elle a précisé que la municipalité devait continuer de suivre la situation de très près.

Mme Meed Ward a toutefois insisté pour que les citoyens de sa municipalité respectent bien les mesures sanitaires.

Éclosion de cas à l'Hôpital général de North York

L'Hôpital général de North York a déclaré, lundi, qu’elle a une éclosion de cas de COVID-19 dans son département chirurgical.

Des porte-paroles de l'hôpital ont confirmé que deux membres du personnel du programme chirurgical ont reçu un diagnostic positif pour la COVID-19, et que les deux cas semblent être liés.

Ils affirment aussi que pour l’instant, aucun patient n’a été touché par l’éclosion, et que l'hôpital reportera les chirurgies qui ne sont pas urgentes de façon à éviter de nouvelles contaminations.

Avec cette annonce, l'Hôpital général de North York ajoute son nom à la liste des hôpitaux torontois qui composent avec des éclosions de cas de coronavirus, c’est à dire où au moins deux cas qui sont liés ont probablement été contractés à l’intérieur d’une période de 14 jours dans un milieu où des soins de santé sont prodigués.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !