•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Introduction par effraction dans une mosquée de Parc-Extension

Une porte d'un établissement dont la vitre a été remplacée par une planche de bois.

La porte de la mosquée Noor-E-Madina a été défoncée en pleine nuit par un individu.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Un individu s’est introduit dans une mosquée de la rue Jean-Talon dans la nuit de vendredi à samedi en fracassant la porte pour une raison toujours indéterminée.

Les faits se sont produits vers 3 h dans la nuit de samedi à la mosquée Noor-E-Madina, dans l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

L’homme qui s’est introduit dans le temple musulman en défonçant la porte de verre qui donne sur la rue Jean-Talon a réveillé l’imam qui dormait dans l’établissement. Ce dernier aurait crié à l’intrus de partir, le prévenant qu’il appelait la police.

Un homme penché s'introduit dans un portique par une porte défoncée.

L'intrus a fait voler la vitre de la porte en éclats avant d'entrer dans la mosquée.

Photo : Radio-Canada / Mosquée Noor-E-Madina

L’individu avait pris la fuite à l’arrivée des policiers sur les lieux.

Selon le SPVM, qui a ouvert une enquête sur cet incident, la présence d’une boîte de dons au rez-de-chaussée de la mosquée, visible de la rue, pourrait avoir attiré l’attention de l’intrus.

La thèse d’un acte à caractère haineux est écartée pour le moment par les enquêteurs, qui n’ont relevé aucun message, graffiti ou autre manifestation du genre dans l’établissement.

Cette entrée par effraction préoccupe tout de même la communauté musulmane, car il s’agit de la troisième mosquée vandalisée en un mois à Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !