•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet pétrolier West White Rose : les travaux sont annulés pour 2021, dit Husky

Un grand bâtiment en construction, entouré d'échafauds dont le sommet se perd dans la brume, vu depuis une route voisine.

Le chantier du projet West White Rose a été suspendu en mars, laissant ainsi des centaines de travailleurs sans emploi.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

La pétrolière Husky Energy annule pour une autre année la construction de son projet d’expansion dans l’ouest du champ pétrolifère White Rose, au large de Terre-Neuve.

Dans une déclaration, Husky confirme que les travaux qui sont suspendus depuis mars dernier en raison de la pandémie et de la chute du prix du pétrole ne vont pas reprendre en 2021.

La saison de construction 2021 est annulée. Nous continuons à travailler avec le gouvernement pour discuter de comment l’argent fédéral alloué à l’industrie du pétrole extracôtier peut assurer le succès à long terme du projet White Rose et du secteur, indique la société calgarienne dans une déclaration.

Ottawa a annoncé 320 millions de dollars, le mois dernier, pour venir en aide au secteur pétrolier à Terre-Neuve. Mais le gouvernement fédéral affirme qu’il n'investira pas dans le projet de West White Rose.

Husky note que les discussions avec le gouvernement portent sur la possibilité de relancer certains travaux en attendant que le prix du pétrole augmente.

Cenovus Energy a révélé, en fin de semaine, un accord pour acheter Husky dans une transaction évaluée à plus de 23 milliards de dollars.

Le projet d’expansion, évalué à 2,2 milliards de dollars il y a 3 ans, vise à permettre la production de quelque 75 000 barils supplémentaires de pétrole par jour et la création de 250 emplois sur la nouvelle plateforme.

Les travaux sont suspendus aux chantiers de construction à Marystown et à Argentia, où Husky bâtissait le projet. Environ 1000 personnes ont été licenciées.

Husky avait déjà annoncé, en septembre, qu’elle réévaluait toutes ses activités au large de Terre-Neuve, une décision prise en raison du ralentissement économique.

À l'époque, Jonathan Brown, vice-président principal chez Husky, avait indiqué à Radio-Canada que la production au champ pétrolifère de White Rose commençait à diminuer.

S’il n’y a pas de projet d’expansion, nos activités au large de la côte est pourraient cesser, avait-il affirmé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !