•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

19 patients morts et 68 employés infectés au CHSLD Sainte-Croix

Des ambulanciers, au CHSLD Sainte-Croix, de Marieville, le 22 octobre.

Des ambulanciers, au CHSLD Sainte-Croix, de Marieville, le 22 octobre.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

C'est le plus lourd bilan au Québec cet automne et la situation se dégrade de jour en jour. L'établissement de Marieville, en Montérégie, compte encore 38 pensionnaires infectés.

De plus, 68 employés ont attrapé la COVID-19 depuis le début de l'éclosion et, parmi eux, une quarantaine sont encore en isolement.

Les employés sont très inquiets, d'autant plus qu'à la première vague, il n'y avait eu aucun cas COVID dans ce centre, explique Jean Mercier, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS Montérégie-Centre CSN.

On se pose la question : pourquoi ça a frappé si fort? Est-ce qu'on a baissé la garde malgré l'expérience de la première vague?

Jean Mercier, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS Montérégie-Centre CSN

Parmi les 122 résidents, une quinzaine se sont rétablis et n'apparaissent plus dans les cas actifs de COVID-19.

Le CHSLD Sainte-Croix est dans une situation jugée critique par le gouvernement. Il fait partie des quelques établissements qui inquiètent le ministre de la Santé depuis plus d'une semaine. Jeudi, il y a dépêché une équipe spécialisée en prévention et contrôle des infections, baptisée SWAT team.

La Montérégie fortement touchée

Une résidente du CHSLD Sainte-Croix, en Montérégie, est évacuée par un ambulancier.

Environ la moitié des résidents du CHSLD Sainte-Croix, en Montérégie, ont contracté la COVID-19 depuis le début de l'éclosion.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Au total, 50 des 129 décès de la deuxième vague dans les CHSLD du Québec se sont produits en Montérégie, soit 40 %.

Outre le CHSLD Sainte-Croix, on retrouve aussi le CHSLD Marcelle-Ferron, à Brossard, avec 36 cas actifs et 10 morts de la COVID-19. Cet établissement avait fait les manchettes pour avoir été « oublié » des listes d'éclosions tenues par le ministère de la Santé.

Également à Brossard, le CHSLD Champlain compte 5 cas actifs et 10 morts.

Le CHSLD René-Lévesque, de Longueuil, a 11 cas actifs et 7 décès. Cet établissement détient la palme de la liste élaborée par la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) avec, de nuit, un ratio de 224 patients pour 2 infirmières auxiliaires et 1 infirmière.

Avec la collaboration de Jacaudrey Charbonneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !