•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouveaux cas de COVID-19 à la mine Lac des îles

La mine du Lac des îles.

La mine du Lac des îles est riche en palladium.

Photo : Facebook / Impala Canada

Radio-Canada

Deux nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés dans la mine Lac des îles, dans le Nord-Ouest de l'Ontario.

Au début de la pandémie, cette mine avait été le site d'une éclosion qui avait mené à l’évacuation des installations.

Impala Canada, la société propriétaire de la mine Lac des îles, a confirmé que deux personnes associées à la mine avaient obtenu un test positif à la COVID-19. L'entreprise n'a pas précisé les rôles des deux personnes sur le site.

Les deux personnes sont hors site depuis environ une semaine, s'isolent et vont bien, déclare Erin Satterthwaite, vice-présidente des affaires et des communications de l'entreprise, dans un communiqué.

En avril, lors d'une éclosion, il y avait eu 25 cas de COVID-19, dont un décès, liés à la mine. La mine, située à environ 90 kilomètres au nord de Thunder Bay, avait été fermée pendant plus d'un mois avant de rouvrir à la fin mai.

Avec ces nouveaux cas, Impala Canada indique travailler avec le Bureau de santé du district de Thunder Bay et a activé sa procédure d'intervention en cas de pandémie.

La recherche des contacts a identifié les membres des équipes de travail directes et des contacts étroits récents des deux individus infectés. Ces personnes ont été testées pour la COVID-19 et on leur a demandé de s’isoler.

Nous avons reçu de nombreux tests négatifs pour ces personnes et attendons les résultats des tests restants, a déclaré Erin Satterthwaite.

Elle affirme que les deux personnes qui ont été déclarées positives et leur équipe immédiate ont eu une exposition limitée à la majorité de la main-d'œuvre minière du site, leur travail se déroulant dans une installation distincte.

Tous les employés font l'objet d'un dépistage des symptômes et de l'exposition aux risques lorsqu'ils entrent sur le site, ajoute-t-elle, de plus ils subissent un contrôle quotidien de santé et de sécurité.

Erin Satterthwaite souligne que les protocoles de pandémie de la mine comprennent le port du masque, la désinfection fréquente des surfaces et le maintien de la distance physique dans la mesure du possible.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !