•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pont de Shippagan : des travaux de réparation commencent

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une enseigne le long de la route indiquant les travaux.

Les travaux vont perturber la circulation entre Shippagan et Lamèque pendant un mois et demi.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

La circulation sera à nouveau perturbée pendant un mois et demi sur le pont de Shippagan-Lamèque au Nouveau-Brunswick en raison des travaux qui commencent lundi.

Les automobilistes qui arrivent au pont devront parfois patienter, car la circulation n’y sera permise que dans un sens à la fois.

Comme c'est la seule route pour aller dans le reste de la province, ce lien est indispensable pour les résidents de Lamèque. Plusieurs l'empruntent chaque jour pour aller au travail ou à l'école. Certains disent que les travaux chamboulent leur horaire, d’autres affirment qu’ils partent une heure plus tôt pour ne pas arriver en retard à leur destination.

Des dizains de véhicules immobiles devant le pont.

Les travaux effectués en janvier 2020 ont parfois entraîné de longues files de véhicules.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Il s’agit cette fois de réparer des poutres et la grille du tablier, explique le gouvernement. Les pièces à remplacer sont rendues à la fin de leur vie utile. Les travaux coûtent plus d'un demi-million de dollars.

Les gens sont fatigués de subir des travaux de réparation, souligne le député libéral de Shippagan-Lamèque-Miscou, Éric Mallet.

Oui, parce qu'ils ont beau dire mettre de l'argent sur quoi ? Mettre de l'argent sur un pont pour peut-être prolonger son espérance de vie? Mais c'est jusqu'à où?, affirme Éric Mallet.

La collectivité réclame un nouveau pont depuis des années. Contrairement à l'année dernière, les résidents devront endurer les travaux sans pouvoir se réconforter à l'idée de la construction d'un nouveau pont pour 2022. Le gouvernement est revenu sur sa décision pendant la campagne électorale.

Si j'avais une boule de cristal, je pourrais dire quelque chose. Mais on veut essayer d'amener le gouvernement conservateur à s'asseoir à la table avec le gouvernement fédéral pour une entente. C'est là que moi je me dis qu'est le secret pour l'avancement et la construction d’un nouveau pont, ajoute le député Mallet.

Il y a quelques mois, les gens voyaient la fin de ce long dossier approcher, mais ce n'est plus le cas. La perspective, du moins à court terme, n’est plus qu'une longue file d'attente.

D’après un reportage d’Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !