•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maires de la région de Halton ne veulent pas du reconfinement

Deux portraits juxtaposés

Marianne Meed Ward, mairesse de Burlington, et Rob Burton, maire d'Oakville.

Photo : Radio-Canada / CBC News

Radio-Canada

Selon les maires de la région de Halton, aucune nouvelle restriction liée à la COVID-19 n'est nécessaire dans les communautés qu'ils représentent. Selon eux, le décompte quotidien des cas ne justifie pas de telles mesures.

Les maires ne veulent pas que le gouvernement de l'Ontario ferme les salles d’entraînement ou empêche les clients des restaurants de manger à l’intérieur.

La mairesse de Burlington, Marianne Meed Ward, et le maire d'Oakville, Rob Burton, ont déclaré dimanche à CBC News que tout resserrement des restrictions relatives à la COVID-19 devrait être basé sur des preuves, pas sur la géographie, et certainement pas sur le fait que la région pourrait être considérée comme faisant partie du Grand Toronto.

Selon Mme Ward et et M. Burton, une approche globale n'est pas la réponse. Les restrictions ciblées, basées sur le nombre de cas, ont plus de sens, ont-ils soutenu. 

Les maires ont écrit une lettre au premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, en ce sens, samedi.

Nous avons soutenu une approche régionale et ciblée depuis le début de la pandémie. Vous vous souviendrez que nous sommes sortis du confinement de l'étape 2 plus tôt que d'autres endroits parce que nous avons justement plaidé pour une approche régionale basée sur des preuves sanitaires, a déclaré Mme Ward.

Quand vous regardez les preuves de l'origine de ces milliers de cas, la grande majorité se trouve à Toronto, Peel, York et Ottawa. Et ce n'est pas Halton, a-t-elle ajouté. Nous sommes parfois confondus avec la région du Grand Toronto, mais nos chiffres sont complètement différents.

Selon elle, le resserrement des restrictions aurait un effet négatif. Vous allez, potentiellement, mettre les entreprises à la faillite pour de bon. Vous enverrez des travailleurs chez eux sans salaire. 

Il y a une discipline ici

Le maire d’Oakville, lui, affirme que sa région est plus disciplinée que les autres. Les restaurants et les magasins d'Oakville, en particulier, ont été stricts pour obliger les clients à porter des masques et à garder leurs distances, dit-il.

Il y a une discipline ici, dit-il. Je pense qu'Oakville et Halton ont montré que si vous avez de la discipline, vous pouvez garder vos chiffres bas et vous pouvez rester en sécurité.

La lettre émise samedi au premier ministre était aussi cosignée par le maire de Halton Hills, Rick Bonnette, ainsi que celui de Milton, Gordon Krantz. Le président de la région de Halton, Gary Carr, a lui aussi apposé sa signature à la lettre. 

Sans fournir de justification spécifique pour la mise en œuvre de nouvelles restrictions, il est légitime de craindre que les gens commencent à ignorer les conseils de santé publique , peut-on y lire.

Le premier ministre Doug Ford a déclaré qu'il prévoyait s’exprimer sur le sujet du reconfinement de la région de Halton lundi.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !