•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

77 contraventions et 7 accusations au pays pour des quarantaines non respectées

Un voyageur entre dans l'aéroport, chargé de bagages, en poussant un chariot.

Un voyageur arrive à l'aéroport Montréal-Trudeau pendant la deuxième vague de COVID-19 dans la métropole.

Photo : Ivanoh Demers

Radio-Canada

Depuis la fin du mois de mars et la fermeture des frontières, les autorités ont remis 77 contraventions et ont accusé sept voyageurs d’avoir violé la Loi sur la mise en quarantaine, selon l’Agence de la santé publique du Canada.

Plus d’un million de voyageurs ont dû s’isoler pendant 14 jours à leur arrivée au pays depuis la fermeture des frontières en mars, ont précisé les autorités.

L’Agence de la santé publique du Canada a indiqué qu’elle a signalé à la police 247 000 voyageurs pour infractions potentielles.

La plupart des contrevenants ont reçu un avertissement, 77 personnes ont écopé d’une contravention et 7 autres ont été accusées d’avoir violé la Loi sur la mise en quarantaine.

Critiquée en Ontario par le gouvernement sur le faible nombre de sanctions, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a expliqué qu’elle mettait l’accent sur l’éducation du public.

Les amendes et les mesures coercitives sont utilisées en dernier recours, nous les utilisons si les circonstances le justifient.

Robin Percival, un porte-parole de la GRC

Les personnes accusées d’avoir violé la Loi sur la mise en quarantaine risquent jusqu’à six mois de prison et jusqu’à 750 000 $ d’amende.

L’une des plus récentes accusations remonte au début du mois d’octobre et concerne une résidente d’Ottawa, retournée travailler dans un centre de soin de longue durée quatre jours après être revenue au pays.

Un couple d’antimasque a également été accusé le 5 octobre dernier d’avoir défié les règles de Loi sur la mise en quarantaine. Selon la police de Toronto, un des membres du couple a dans un premier temps reçu une contravention de 1000 $ pour avoir participé à une manifestation antimasque, six jours après son retour au pays.

Sept jours plus tard, le même homme a participé avec sa conjointe à une nouvelle manifestation antimasque aux côtés de 500 autres personnes.

D'après les informations de Sophia Harris, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !