•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sans alternatives, une Saskatchewanaise en isolement ne pourra pas voter

Photo du visage de Rhianna Olson.

Rhianna Olson ne pourra pas voter, faute de solutions offertes par Élections Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada / Photo fournie par CBC/Rhianna Olson

Radio-Canada

Une jeune femme de Saskatoon, qui est actuellement en isolement préventif à cause d’un mal de gorge, ne pourra pas voter, faute de moyens alternatifs.

Rhianna Olson a déclaré qu'elle avait téléphoné de nombreuses fois aux bureaux électoraux de Saskatoon pour savoir si elle pouvait voter en toute sécurité lorsqu'elle était isolée, mais à chaque fois, on lui a répondu que ce n'était pas possible.

Le simple fait de me dire que je ne peux pas voter était vraiment navrant, a-t-elle dit.

CBC a contacté Élections Saskatchewan, dimanche, sans obtenir aucune réponse.

La jeune femme de 21 ans dit comprendre la situation, mais de l’autre côté, elle trouve frustrant de se retrouver dans une situation semblable sans pouvoir se faire entendre.

Des centaines de personnes vont perdre leurs droits de vote et c’est une mauvaise chose, a-t-elle déclaré. Je souhaite juste qu'il y ait un moyen de faire entendre nos voix.

Selon son père, Trevor Olson, qui a publié un commentaire sur Twitter, samedi, l'organisme a manqué à son devoir.

Nous avons toujours pris des dispositions pour que les gens puissent voter, quelle que soit la situation dans laquelle ils se trouvent, a-t-il écrit samedi.

Élections Saskatchewan a répondu au tweet de Trevor Olson, en précisant qu'à ce stade, voter en personne est la seule option restante, en ajoutant que les délais pour le vote par correspondance et le vote extraordinaire sont passés.

Plus tôt cette semaine, le premier ministre sortant, Scott Moe a dit que les gens ayant des symptômes de la COVID-19 devraient rester chez eux plutôt que d’aller voter, et communiquer avec Élections Saskatchewan afin de trouver une solution.

Pour sa part, Rhianna Olson, estime que Élections Saskatchewan aurait dû planifier ce genre de scénario en offrant une alternative aux gens qui ont des symptômes de COVID-19 après la fin du vote par correspondance.

Comment pouvez-vous prédire que vous allez être malade?

Rhianna Olson, électeur de la Saskatchewan

Rhianna Olson estime que l’organisme responsable de l’organisation des élections dans la province aurait dû créer un service au volant pour permettre aux personnes en attente de résultats des tests de voter en toute sécurité

Elle ajoute qu'elle serait disposée à porter tout l'équipement de protection individuelle nécessaire pour assurer la sécurité des bénévoles et employés des bureaux de vote.

Je comprends que ce n'est pas la faute d'une seule personne, j'aurais juste aimé que quelqu'un y réfléchisse, a-t-elle déclaré.

Scott Moe reconnaît l'existence de lacunes

Scott Moe a reconnu, dimanche à Prince Albert, qu'il y a un petit écart pour ceux qui veulent voter, mais qui sont incapables de le faire lorsqu'ils sont isolés.

Tout en notant qu'Élections Saskatchewan a fait tous les efforts possibles pour s'assurer que tous les citoyens aient la possibilité de voter, Scott Moe a dit que même certains de ses propres électeurs font face à une situation similaire.

C'est une question qui regarde Élections Saskatchewan, a déclaré Scott Moe. Je n'ai pas de réponse.

L'élection provinciale de 2020 a vu une demande record pour le vote par anticipation et le vote par correspondance, dépassant facilement les chiffres enregistrés lors de l'élection de 2016.

Par exemple, en Saskatchewan, plus de 61 000 bulletins de vote par correspondance ont été approuvés pour l'élection de cet automne, comparativement à 4420 bulletins de vote de 2016, soit une augmentation de plus de 1200 %.

Le vote par anticipation a également connu un grand bond, puisque 153 649 électeurs ont voté d'avance en 2020, soit une augmentation d'environ 38 % par rapport à 2016.

Élections Saskatchewan 2020

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !