•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

McKenzie Meadows : la police offre sa version des affrontements de jeudi

Des manifestants tiennent une pancarte.

Les manifestants sont venus montrer leur soutien aux protestataires, dimanche.

Photo : offerte par Ontario Federation of Labour/Twitter

Radio-Canada

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a tenu à donner sa version des événements de jeudi au site McKenzie Meadows, près de Caledonia, par voie de communiqué.

Un affrontement entre policiers et les protestataires autochtones a fait les manchettes. Le premier ministre Doug Ford avait d'ailleurs tenu à dénoncer toute forme de violence, vendredi.

Selon le communiqué de la PPO, des agents de la Police provinciale de l'Ontario ont été approchés par des manifestants inconnus et leurs véhicules de police ont été endommagés. Alors qu'elle tentait d'arrêter les personnes impliquées, la Police provinciale a été la cible de manifestants supplémentaires qui lançaient des pierres, certains utilisant ce qui semblait être des bâtons de crosse.

Un manifestant a continué à lancer des morceaux de bois de 2 pi x 4 pi sur la police, qui a répondu avec une seule balle ARWEN. La balle ARWEN (un projectile en caoutchouc non létal) a frappé le manifestant à la jambe, ce qui l'a fait fuir vers le site de McKenzie Meadows. Un autre officier a déployé un dispositif d'arme à impulsions (TASER) afin de contrôler un sujet agressif, mais il était inefficace en raison de vêtements lourds. Ces enquêtes sont en cours, peut-on lire dans le communiqué diffusé dimanche.

Cette version contredit celle de Skyler Williams, porte-parole des protestataires. M. Williams avait décrit la scène aux journalistes comme suit, samedi.

Selon lui, deux véhicules pour un total de huit policiers étaient stationnés [à proximité]. Nous leur avons demandé de quitter les lieux à plusieurs reprises, de manière très polie, dois-je le souligner. Après plusieurs heures de refus de leur part, quelqu’un qui n’était plus très poli leur a demandé de quitter les lieux à sa manière. Ils ont tenté de l’arrêter, ont utilisé un pistolet à décharge électrique. Des gens ont tenté de lui venir en aide, et les policiers nous ont tiré dessus.

M. Williams a ajouté qu'il en avait assez d'être victime de violence de la part de la police. La journée où on s’est fait tirer dessus? Le jour où j’ai dû tirer des électrodes venant d’un pistolet à impulsion électrique du dos de mon frère? [...] Cette [réaction violente] représente la position de la PPO, de l’Ontario et du Canada sur les Haudenosaunee et leur défense de leurs terres ancestrales. Le niveau de violence [de la part de la PPO] est absolument ignoble.

Des membres des Six Nations de la rivière Grand bloquent, depuis le mois de juillet, la construction du développement. Selon eux, il s'agit d'une terre ancestrale autochtone qui leur appartient.

Manifestation en soutien aux protestataires autochtones

Des manifestants ont pris la rue, dimanche, en soutien aux protestataires autochtones qui refusent la construction d’un développement immobilier, près de Caledonia, en Ontario.

Les manifestants ont dansé et chanté devant la police provinciale, qui était installée sur la rue Argyle, en face du site du développement. Ils ont scandé retournez la terre et fermez-la.

Ils se sont ensuite dirigés en direction de Caledonia.

Des représentants de plusieurs syndicats, dont la Fédération du travail de l'Ontario et le SCFP-Ontario, se sont joints à la marche et ont tweeté des photos partageant des messages de solidarité.

Jeudi, un affrontement entre certains membres des Six Nations et la Police provinciale de l'Ontario a eu lieu. Le premier ministre Doug Ford a d’ailleurs réagi, vendredi, à la nouvelle, condamnant toute forme de violence.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !