•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

90 employés infectés par la COVID-19 chez Olymel à Vallée-Jonction

L'usine d'Olymel à Vallée-Jonction

L'usine Olymel de Vallée-Jonction est aux prises avec une éclosion majeure de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Les cas continuent de grimper et ce sont désormais 90 employés de l'usine Olymel de Vallée-Jonction qui ont contracté la COVID-19. Malgré la propagation et le décès d'un travailleur, la direction n'envisage toujours pas de fermer ses portes, tel que le demande le syndicat.

Le CISSS de Chaudière-Appalaches a confirmé dimanche une nouvelle augmentation des infections parmi le personnel de l'abattoir. En moins d'une semaine, le nombre de cas avérés a pratiquement doublé, passant d'une quarantaine à 90. L'éclosion a éclaté peu après le long congé de l'Action de grâce.

La direction de l'entreprise a réitéré dimanche qu'elle n'envisageait pas de fermeture pour freiner la contamination.

La stratégie, en collaboration avec la santé publique, demeure le dépistage massif de tous les employés. L'opération va se poursuivre dès lundi matin, a indiqué le porte-parole de l'entreprise, Richard Vigneault. Le dépistage massif a débuté vendredi et s'est déroulé jusqu'à tard dans la nuit de samedi.

La santé publique tente notamment de déterminer le niveau de contamination selon les quarts de travail. Quelque 200 travailleurs du quart de jour avaient déjà été testés avant le dépistage massif. L'opération actuelle doit permettre de tester un total de 800 employés supplémentaires.

Le syndicat en désaccord

Le syndicat des travailleurs de l'usine Olymel de Vallée-Jonction demandait, dès mercredi dernier, une fermeture temporaire des installations. Joint dimanche, son président Martin Maurice n'était toujours pas d'accord avec la décision prise par la direction et des autorités sanitaires. L'exécutif syndical doit se réunir afin d'établir les prochaines étapes.

Rappelons que l'usine de Vallée-Jonction est l'un des plus importants abattoirs du Québec et une fermeture temporaire pourrait signifier des retards importants pour l'industrie porcine. L'industrie surveille de près la situation et devra se réajuster si l'usine devait cesser de fonctionne temporairement.

Quelque 80 000 bêtes sont déjà en attente dans les porcheries du Québec.

100 000 cas au Québec

Le bilan global de la province fait état dimanche de 879 nouveaux cas de COVID-19 dans les dernières 24 heures, et 11 nouveaux décès ont été recensés.

Avec cette nouvelle hausse, la province a désormais franchi la barre symbolique des 100 000 infections au SRAS-CoV-2 depuis le début de la pandémie.

Dans la Capitale-Nationale, 116 nouveaux cas ont été confirmés selon le plus récent bilan. La hausse est de 90 cas dans la région de la Chaudière-Appalaches, qui a aussi déploré 3 nouveaux décès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !