•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du renfort pour tester tous les résidents du foyer Parkview Place

Le bâtiment du foyer de soins Parkview Place.

En plus des équipes de l’ORSW, Parkview Place dispose de l’aide de travailleurs de première ligne et de membres de la direction d’autres établissements gérés par la compagnie. De nouveaux employés ont notamment été embauchés pour aider à maîtriser la situation.

Photo : Radio-Canada / (Lyzaville Sale/CBC)

Radio-Canada

Du personnel médical de l’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) sera envoyé, dès lundi, en renfort au foyer de soins de longue durée Parkview Place, aux prises avec une éclosion majeure de COVID-19.

Une infirmière praticienne et un pharmacien de l'ORSW se joindront aux équipes de Parkview Place.

Cette décision survient une semaine après la première visite de l'ORSW dans l’établissement depuis le mois de mars.

Les équipes ont pris connaissance de dysfonctionnements à Parkview Place, comme le manque de nettoyage, la méconnaissance des protocoles d'éclosion des employés, et le besoin de plus de personnel médical.

L'entreprise Revera a également annoncé, vendredi, qu’elle paiera le laboratoire Dynacare pour accélérer le processus de dépistage dans l'établissement.

Dynacare est un laboratoire privé qui analyse une partie des échantillons prélevés dans le cadre du programme provincial de dépistage de la COVID-19.

La médecin en chef de Revera, la Dre Rhonda Collins, dit être reconnaissante de l’approbation donnée par l’ORSW à cette solution.

Depuis l'éclosion déclarée dans l'établissement, le 15 septembre, 97 des 221 résidents de l’établissement, soit 44 %, ont reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19. Selon la Dre Rhonda Collins, plus de 200 résidents ont déjà été testés.

Vingt-six membres du personnel ont également contracté le virus, ce qui limite la capacité des équipes à fournir des soins aux résidents.

À cause du manque de personnel en isolement, des employés ont senti qu’ils ont raté leur cible lors de la visite de l’ORSW la semaine dernière, selon Revera.

Les soins essentiels n’ont pas souffert de ces réductions temporaires d’employés. Tous les efforts sont restés consacrés aux soins des résidents et au contrôle du virus, indique la Dre Rhonda Collins.

Appel à tester tous les employés

La multinationale Revera dit militer pour que tous ses employés optent pour le dépistage de surveillance dans tous les provinces ou pays où elle opère.

Dans les communautés où le taux de propagation communautaire est important, cela peut être un outil utile pour identifier tôt les porteurs asymptomatiques du virus, souligne la Dre Rhonda Collins dans une déclaration écrite.

Les travailleurs de la santé asymptomatiques ne sont généralement pas testés au Manitoba, mais pourraient l’être s’ils ont été en contact avec un cas positif, selon un porte-parole du ministère de la Santé.

L'entreprise Revera indique que les réductions temporaires de personnel, dû à l'isolement, se sont stabilisées. Des employés permanents qui avaient reçu un résultat positif à un test ont pu, depuis, retourner au travail.

Aucun médecin à temps plein envoyé à Parkview Place

Tout le monde travaille dur à Parkview Place. Nous savons que nous avons désormais un médecin dédié sur place, a affirmé le ministre de la Santé du Manitoba, Cameron Friesen, en conférence de presse, le 16 octobre.

Un homme à une table avec un micro, et des drapeaux de la province du Manitoba derrière lui.

Il y a une semaine, le ministre de la Santé, Cameron Friesen, a indiqué à plusieurs reprises que du renfort avait été envoyé à Parkview Place.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Il l’a également souligné deux fois la veille, alors qu’il était interrogé sur les efforts de la province pour contrer cette éclosion majeure dans le foyer de soins.

Revera dit n'avoir aucun médecin à temps plein dans son établissement, si c'est ce que dédié signifie.

L'entreprise dispose d’un directeur médical qui effectue des rondes dans l’établissement, mais n’a pas précisé quand il a repris ses visites en personne, après avoir dû les arrêter à cause de la pandémie. Cet emploi n’est pas un travail à temps plein, ajoute la médecin en chef de Revera.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !