•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième journée de dépistage massif dans le Restigouche

Des gens font la file pour un test de dépistage de la COVID-19 à l'aréna Inch Arran de Dalhousie, au Nouveau-Brunswick, le 25 octobre 2020.

Des gens font la file pour un test de dépistage de la COVID-19 à l'aréna Inch Arran de Dalhousie, au Nouveau-Brunswick, le 25 octobre 2020.

Photo : Courtoisie de René Arseneault

Un dépistage de masse s'est déroulé dans la région du Restigouche en fin de semaine. Dimanche, les gens qui ne présentaient aucun symptôme de la COVID-19 pouvaient se faire tester entre 9 h à 19 h à l'aréna Inch Arran de Dalhousie.

Bravo aux gens du Restigouche pour votre participation et pour votre collaboration , a écrit sur sa page Facebook le député de Madawaska-Restigouche, René Arseneault.

Il s’est lui-même présenté à la clinique dimanche matin, avec sa fille.

J’ai pensé, je vais prendre l’opportunité d’y aller, dit-il.

Le député fédéral de Madawaska-Restigouche, René Arseneault, avec sa fille en ligne ce matin à la clinique de Dalhousie.

Le député fédéral de Madawaska-Restigouche, René Arseneault, avec sa fille en ligne ce matin à la clinique de Dalhousie.

Photo : Avec la gracieuseté de / René Arseneault

À 8 h 40, soit vingt minutes avant l’ouverture, entre 100 et 200 personnes faisaient la file, selon lui.

Une fois qu’on a ouvert les portes [...], ça m’a pris une heure et j’étais déjà sorti. Dans une heure, j’avais déjà passé mon test, on m’avait remis le petit papier et je m’en allais à la voiture , dit René Arseneault. C’est super bien organisé.

Les mesures sanitaires de la province sont observées tout au long de la visite dans l’établissement.

Le député de Madawaska-Restigouche explique qu'un premier arrêt à l’intérieur de l'aréna Inch Arran sert à présenter sa carte maladie. Le volontaire doit ensuite remplir un petit sondage d’auto-évaluation sanitaire.

Le test en soi, c’est maximum 15 secondes. Un petit inconfort, mais ce n’est pas douloureux. Il n’y a pas de crainte à aller passer le test.

René Arseneault, député de Madawaska-Restigouche

René Arseneault note que des gens de tous les âges étaient présents à l'aréna Inch Arran de Dalhousie, des enfants comme des aînés.

Lors de son départ de l'aréna, vers 10 h, la population continuait d'affluer.

Une fille de personnes dans la rue à Dalhousie.

Les portes de l'aréna n'étaient pas encore ouvertes tôt en matinée lorsque le député fédéral de Madawaska-Restigouche René Arseneault a pris cette photo à Dalhousie.

Photo : Avec la gracieuseté de / René Arseneault

Forte présence policière

Une trentaine d’agents de la paix ainsi que des policiers de la GRC ont été déployés dans la région de Campbellton en fin de semaine.

La présence accrue des forces de l’ordre a comme objectif de forcer les gens à respecter les mesures sanitaires.

On le sait maintenant qu’il faut porter le masque aussitôt qu’on sort de chez soi. [...] Il faut absolument que chacun fasse son effort, a indiqué dimanche René Arseneault.

Deux membres des autorités provinciale du Nouveau-Brunswick masqués et se tenant devant un pont.

La GRC rappelle qu'il faut respecter la Loi sur les mesures d’urgence dans la Zone 5 (région de Campbellton).

Photo : Gendarmerie royale du Canada (GRC)

René Arseneault souligne qu’il entend très peu de gens se plaindre du port du masque sur son territoire.

Selon lui, il constitue une minorité. Je sens que les gens s’encouragent vraiment entre eux et je trouve cela tellement formidable.

La zone 5 est la seule région du Nouveau-Brunswick en phase orange (Nouvelle fenêtre).

Le gouvernement a prévenu la population cette semaine qu’un passage en phase rouge était une réelle possibilité.

Plus de 2000 tests

Samedi, Campbellton enregistrait pour sa part un bon taux de participation lors de la première journée de dépistage massif au centre civique Mémorial de Campbellton.

Le Centre civique Mémorial.

Le Centre civique Mémorial de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, en 2020.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Les autorités de santé publique prévoient faire plus de 2000 tests pendant la fin de semaine.

Samedi, la province se disait heureuse de la réponse de la population.

La médecin hygiéniste en chef Dre Jennifer Russell est de passage dans le Restigouche cette fin de semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !