•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections C.-B. : résultats et tendances par région

Vue de North Vancouver, Vancouver, Burnaby, et la vallée du Fraser, avec le mont Baker en arrière-plan.

Le NPD a maintenu ses acquis et semble en voie de faire des gains dans le Grand Vancouver.

Photo : Val Vigneault/Facebook

Alors que progresse la soirée électorale en Colombie-Britannique, voici les résultats et tendances qu’on observe jusqu’à présent dans les grandes régions de la province.

Grand Vancouver

Dans le Grand Vancouver, où 31 sièges sont en jeu, le NPD a maintenu ses acquis et fait des gains aux dépens des libéraux. Pendant la campagne électorale, la région a été particulièrement courtisée par le NPD et le Parti libéral. Les deux chefs y ont passé la majorité des 35 jours de campagne.

Sans surprise, le chef libéral Andrew Wilkinson a été réélu dans sa circonscription de Vancouver-Quilchena. Dans son discours de fin de soirée, il a déclaré qu'il fallait attendre les résultats finaux avant de se prononcer, car les votes par la poste n'ont pas encore été comptés.

Adrian Dix.

Le ministre de la Santé Adrian Dix, une des figures clés du gouvernement pendant la pandémie a aisément remporté sa circonscription de Vancouver-Kingsway.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur/CBC

De nombreuses grosses pointures du gouvernement néo-démocrate ont été réélues dans le Grand Vancouver. Le ministre de la Santé, Adrian Dix, l’a aisément remporté dans Vancouver-Kingsway, tout comme le ministre de l’Environnement, George Heyman, dans Vancouver-Fairview. La ministre des Services aux Citoyens, Anne Kang, a également été réélue dans Burnaby-Deer Lake.

George Heyman,

George Heyman a facilement remporté sa circonscription de Vancouver-Fairview.

Photo : Radio-Canada

Le Parti vert a causé la surprise dans West Vancouver-Sea to Sky, où leur candidat Jeremy Valeriote l’a emporté dans ce bastion libéral. Jordan Sturdy y était en poste depuis 2013. C’est le premier gain de l’histoire du Parti vert de la province sur le continent.

À New Westminster, où la ministre de la Santé et de la Dépendance, Judy Darcy, ne se représentait pas, le NPD garde son siège avec l’aide de Jennifer Whiteside.

Dans la circonscription de Richmond-Queensborough, où le vote a été particulièrement serré en 2017, le néo-démocrate Aman Singh l’emporte aux dépens du libéral Jas Johal, qui perd son siège.

Surrey et vallée du Fraser

En fin de soirée, les libéraux étaient en avance dans la plupart des 18 circonscriptions de Surrey et de la vallée du Fraser. Les néo-démocrates ont cependant été en mesure de ravir plusieurs sièges à leurs rivaux, comme Surrey-Cloverdale et Surrey-Sud.

Le Parti libéral conserve Abbotsford Sud, où le député indépendant et ancien membre du caucus libéral Darryl Plecas ne se représentait pas. C’est Bruce Banman, un conseiller d’Abbotsford et ancien maire, qui l’a emporté pour les libéraux.

La région, connue comme la Bible Belt (ceinture biblique) de la Colombie-Britannique, comptait quatre candidats du Christian Heritage Party, mais aucun n’était en voie d’être élu en fin de journée.

Île de Vancouver

Sur l’île de Vancouver, la circonscription d'Oak Bay-Gordon Head détenue par l’ancien chef du Parti vert, Andrew Weaver, a été remportée par le néo-démocrate Murray Rankin. Le NPD a fait appel à ce candidat vedette, un ex-député fédéral, pour ravir ce siège où les verts avaient fait une première percée en 2013. Andrew Weaver y siégeait comme indépendant depuis janvier, n'y briguait pas un nouveau mandat et a donné son appui à Murrey Rankin.

Sonia Furstenau pendant la campagne à Vancouver le 28 septembre 2020.

Sonia Furstenau, chef du Parti vert de la Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

La chef des verts Sonia Furstenau, choisie par les membres du parti en septembre à peine une semaine avant le déclenchement des élections, a été réélue dans Cowichan Valley.

Adam Olsen, le seul autre député vert à la dissolution de l'Assemblée législative, a aussi été réélu avec une confortable avance dans Sanich-Nord-et-les-Îles.

Le chef néo-démocrate John Horgan a quant à lui été aisément réélu dans sa circonscription de Langford-Juan de Fuca.

La néo-démocrate Josie Osborne a remporté la circonscription de Mid Island-Pacific Rim. Elle succède ainsi au ministre des Relations autochtones et de la Réconciliation, Scott Fraser, qui ne se représentait pas.

Dans Courtenay-Comox, où le vote avait été très serré en 2017, la néo-démocrate Ronna-Rae Leonard a été réélue, cette fois avec une large avance.

Dans North Island, où la ministre des Transports et de l’Infrastructure, Claire Trevena, ne se représentait pas, c’est Michele Babchuk qui a été élue cette fois pour le NPD.

La députée libérale Michelle Stillwell, seule représentante libérale sur l’île au déclenchement des élections, a perdu son siège de Parksville-Qualicum au profit d’Adam Walker du NPD.

Intérieur

Le Parti libéral reste jusqu’à présent dominant dans l’intérieur de la province, où 14 sièges sont en jeu, et ce, malgré la faible présence du chef de parti dans la région pendant la campagne électorale. De nombreux candidats ont entre autres été réélus autour de Prince George, Kamloops, Kelowna et Penticton.

Le NPD a cependant fait des gains, en allant notamment chercher la circonscription de Boundary-Similkameen aux dépens des libéraux grâce à son candidat Rory Russell.

C’est Brittny Anderson qui a remporté la circonscription de Nelson-Creston pour le NPD, où la ministre de l'Emploi, du Développement économique et de la Compétitivité, Michelle Mungal, ne se représentait pas.

Nord

Nathan Cullen.

L'ancien député fédéral du NPD Nathan Cullen a remporté la circonscription de Stikine.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Dans le nord de la province, la tendance jusqu’à présent reflète les résultats de 2017. Les libéraux sont en avance dans la plupart des 10 circonscriptions de cette région, et le NPD est en voie de remporter ses bastions traditionnels.

La circonscription de Stikine, où le ministre des Forêts, des Terres, des Ressources naturelles et du Développement rural, Doug Donaldson, ne se représentait pas, demeure orange. L’ancien député fédéral Nathan Cullen, dont la nomination a suscité la controverse, y a été élu sous la bannière néo-démocrate.

L’ancien chef de la nation Haisla, Ellis Ross, a été réélu pour le Parti libéral dans la circonscription de Skeena.

Bannière du dossier réunissant la couverture électorale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !