•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle réglementation saluée par les adeptes de VTT

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
20201024140707vin9824

L’âge minimum, pour conduire ce type d’engin, serait de 16 ans

Photo : Radio-Canada / Guillaume Capovilla

Le nouveau projet de loi visant à encadrer la pratique des véhicules hors route au Québec – comme les motoneiges, le VTT et le quad – reçoit un accueil favorable des adeptes. Certaines voix, dans le domaine agricole, aimeraient toutefois que le gouvernement adopte une dérogation qui tient compte de leur réalité.

Les nouvelles mesures prévoient limiter la vitesse à 70 km/h dans les sentiers et rendre les usagers imputables pour le bruit qu’ils émettent.

Le projet de loi compte aussi obliger la détention d’un permis de conduire pour prendre le volant – ou le guidon – de ce type de véhicules. L’âge minimum, pour conduire ce type d’engin, serait donc de 16 ans.

Il faudra aussi être âgé de 18 ans pour louer ce type de véhicule et les montants des contraventions seront revus à la hausse.

20201024140634vin9821

Marc Sylvain pratique le quad depuis plus de 18 ans.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Capovilla

Redéfinir et raffermir la loi, c’est une bonne chose, affirme Marc Sylvain, un adepte de quad depuis près de 20 ans. Mais à la lumière des modifications proposées, il doute de l’impact dans les sentiers, notamment parce que la plupart des conducteurs ont déjà un permis de conduire.

Il estime que pour qu’un réel changement s’opère dans les sentiers, il faudra une plus grande présence policière.

Le bilan des accidents impliquant des véhicules hors route est désastreux, a souligné le ministre des Transports François Bonnardel. On calcule près de 600 décès au cours des 10 dernières années.

L’UPA demande une dérogation

L’Union des producteurs agricoles (UPA) met toutefois un bémol sur l’âge pour conduire les véhicules hors routes qui sera de 16 ans. Une limite qui est difficilement applicable sur les fermes et dans les champs, selon James Allen, président de l'Union en Chaudière-Appalaches.

Est-ce qu'on peut avoir une dérogation pour, je ne sais pas, un permis de conduire avec lequel on n’aurait pas le droit de traverser les routes où avec lequel on aurait le droit d'être sur nos entreprises à 14 ans? questionne-t-il.

Le projet de loi doit encore être présenté et adopté par l'Assemblée nationale.

Le Québec deviendrait la première province à exiger un permis de conduire pour les chauffeurs de véhicule hors route.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !