•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Club de motoneige Harfangs de l'Estrie en faveur du permis obligatoire

Des motoneiges dans un sentier en Estrie.

Des motoneiges dans un sentier en Estrie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Club de motoneige Harfangs de l'Estrie accueille favorablement le nouveau projet de loi du gouvernement sur l'encadrement des véhicules hors route.

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a déposé jeudi ce projet de loi qui imposerait notamment aux conducteurs l'obligation de détenir un permis de conduire. 

Par ailleurs, ce permis était déjà obligatoire lorsque l'usager devait traverser une route.  

Malgré tout, cette mesure devrait augmenter la sécurité du sport, selon le vice-président développement des sentiers des Harfangs de l'Estrie, Marc Lachance.  

On parle d'une vingtaine d'accidents en moyenne par année, je pense que c'est là que le gouvernement veut un peu plus sévir.

Marc Lachance, vice-président développement des sentiers des Harfangs de l'Estrie

 

Il estime d'ailleurs que ces nouvelles mesures aideront à mieux encadrer la vitesse au volant de ces véhicules.  

Le projet de loi prévoit effectivement que le code de la sécurité routière, dont les mesures liées aux capacités de conduite affaiblies, sera applicable dans les sentiers.  

Le projet de loi doit encore être présenté et adopté par l'Assemblée nationale. 

Néanmoins, des adeptes de ces sports accueillent généralement bien ces mesures mises de l'avant.

Pour les plus jeunes, je trouve que c'est une bonne idée. Pour les gens avec plus d'expérience, je pense qu'on n'a pas besoin, nuance un citoyen rencontré à Sherbrooke. 

Il y a du monde qui sont encore irresponsables dans les trails et avec un permis ça les oblige à faire plus attention.

adepte de motoneige de Sherbrooke

Une autre personne rencontrée à Sherbrooke estime que cette obligation tomberait à point en cette période de pandémie.

Il y a de plus en plus de gens qui pratiquent le sport de la motoneige au Québec et avec la situation actuelle je pense qu'on va tous se garrocher dans les sentiers cet hiver, affirme-t-il.  

Les commerçants qui vendent des véhicules hors route s'attendent d'ailleurs à une augmentation de leurs ventes cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !