•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des artistes ténois sont exposés au British Museum

Deux couvre-théières de l'artiste Donna Akhiatak sont présentés lors d'une exposition sur l'Arctique au British Museum, à Londres.

Deux couvre-théières de l'artiste Donna Akhiatak sont présentés lors d'une exposition sur l'Arctique au British Museum. à Londres.

Photo : Fournie par Donna Akhiatak

Radio-Canada

Une nouvelle exposition au British Museum de Londres, un des musées les plus célèbres au monde, fait connaître au public depuis jeudi des artistes des Territoires du Nord-Ouest.

Arctic: culture and climate invite les visiteurs à découvrir de riches cultures du Grand Nord dont certaines ont plus de 30 000 ans et qui doivent s'adapter aux rapides changements climatiques.

Beaucoup de gens sont impressionnés par la beauté de l’artisanat et la maîtrise du travail des femmes de l’Arctique , affirme Peter Loovers, un anthropologue de l’Université d’Aberdeen qui a étudié la culture Gwich'in pendant environ un an à Fort McPherson, dans les T.N.-O.

Parmi ces artistes figure Donna Akhiatak originaire d’Ulukhaktok dont des couvre-théières sont exposés au musée. Il s’agit de la première fois que son art est montré à l’extérieur du Canada.

Une autre artiste, Lucy Simon de Jean Marie River, travaille sur de la peau d’orignal. Elle a profité de l’exposition pour dévoiler sept broches et quelques épingles à cheveux : Je suis tellement contente parce que je ne suis jamais venu en Europe et tout mon travail est là.

Peter Loovers souligne que l’exposition cherche aussi à montrer comment les habitants du Grand Nord vivent avec les changements climatiques et les expériences qui en ressortent.

Cependant, le magasin du British Museaum a tout de même reçu quelques plaintes lorsque des gens se sont aperçus que des objets Gwich’in qui contenaient de la fourrure étaient à vendre.

L’exposition se termine le 21 février 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !