•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 fait deux autres victimes à la Résidence Prescott et Russell

Un panneau qui indique la maison de soins de longue durée, la Résidence Prescott et Russell à à Hawkesbury.

On déplore deux autres décès à la Résidence Prescott et Russell à Hawkesbury.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Radio-Canada

Deux autres résidents de la Résidence Prescott et Russell sont morts des suites de la COVID-19, ont annoncé samedi les Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR) par voie de communiqué.

Les CUPR confirment deux décès reliés à la COVID-19, aujourd’hui, à la Résidence Prescott et Russell, peut-on lire. Les CUPR offrent leurs sincères condoléances aux familles des résidents.

Il s'agit de la troisième victime dans cette maison de soins de longue durée.

L'éclosion des cas dans cet établissement qui compte 131 résidents dure depuis quelques semaines déjà. Le médecin hygiéniste du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO), Dr Paul Roumeliotis indiquait vendredi qu'un peu plus de la moitié des résidents avaient contracté la COVID-19.

On est rendu à 68 résidents qui sont positifs et parmi ceux-ci, 24 sont déjà rétablis, soulignait-il. Il a ensuite ajouté que parmi les 180 employés actifs, 41 d'entre eux ont contracté la COVID-19 et 9 sont déjà rétablis.

Le 11 octobre dernier, le gouvernement fédéral donnait son aval à la Croix-Rouge canadienne afin que celle-ci soutienne 7 établissements de soins de longue durée à Ottawa et dans l'est ontarien.

L'administrateur de la résidence, Alexandre Gorman juge pertinente l'aide apportée par la Croix-Rouge. C'est vraiment important d’avoir un spécialiste des protocoles, fait-il valoir en entrevue.

Nous, on a des connaissances, mais c’est quand même limité.

Alexandre Gorman, administrateur de la résidence

La gestionnaire d'intervention rapide de la Croix-Rouge, Marie-Andrée Roy explique qu'en plus d'amener une certaine expertise en prévention et en contrôle des épidémies, le personnel dépêché sur les lieux pourra aussi soutenir les employés dans leurs tâches quotidiennes.

Ils peuvent aider à la socialisation des résidents, ils peuvent aider à l'alimentation en amenant par exemple les cabarets ou les collations, énumère-t-elle.

On est là pour les prochaines semaines [...], mais on va voir comment la situation évolue.

Marie-Andrée Roy, gestionnaire d'intervention rapide de la Croix-Rouge

Les 24 employés sont arrivés vendredi pour une journée d'orientation puis sont entrés en service en matinée samedi, indique M. Gorman. On sent qu’on est soutenu, alors c’est sûr que ça a aidé le moral que la Croix-Rouge soit venue nous aider, ajoute-t-il.

En effet, les derniers mois ont été très difficiles pour les employés de la résidence. M. Gorman soutient qu'il a perdu une trentaine employés en raison de la COVID-19, de la peur, mais aussi de l'épuisement.

Les gens sont fatigués, ils sont tannés de travailler dans le réseau de la santé, explique l'administrateur avant d'énumérer les nombreux changements apportés au fil des derniers mois, en raison de la pandémie.

Questionné par un journaliste, en point de presse, M. Gorman s'est voulu rassurant. Il assure que la population de Hawkesbury est en sécurité, malgré l'éclosion à la résidence. Les employés, qui sont les seuls à pouvoir y entrer, doivent suivre les recommandations du BSEO.

M. Gorman mentionne qu'ils ne peuvent pas aller à l’épicerie ou se rendre dans les événements publics, les endroits publics.

Avec les informations de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !