•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet d'écovillage se dessine à Matapédia

Un égoportrait . Une jeune femme souriante  et des compagnes derrière elle qui jardinent dans un grand champs.

Audrée Morin et ses complices en pleine récolte des légumes de conservation au potager de Chez Casimir.

Photo : Crédit: Audrée Morin

Après avoir mis en place un jardin, une cuisine et un caveau collectifs avec des comparses à Matapédia, Audrée Morin, originaire de Québec, poursuit son rêve d'y faire un véritable écovillage.

La jeune femme, qui a voyagé en visitant différents écovillages dans les deux dernières années, affirme que la petite municipalité de la MRC d'Avignon est un lieu idéal pour développer ce type de communauté.

Elle raconte avoir eu l’idée d’un tel projet après avoir travaillé dans les potagers de Chez Casimir, toujours à Matapédia.

Je ne m’attendais pas à rencontrer des gens qui pensent autant de la même façon que moi, s’exclame-t-elle.

Audrée Morin explique que le concept d’écovillage peut avoir plusieurs définitions, mais que sa forme la plus courante est celle d’une portion de territoire partagée entre plusieurs individus, qui y vivent en microsociété.

Ça peut être autant en région qu’en ville. Ça existe, huit maisons dans une même rue où on a enlevé les clôtures et où on a créé un grand espace commun, illustre-t-elle.

Mme Morin ajoute que le but d’un écovillage est de régénérer son environnement physique et social.

Et c’est fait d’un point de vue holistique. Donc c’est autant du côté social, culturel, économique qu’écologique, renchérit-elle.

Un concombre libanais tient sur une une branche.

Audrée Morin prévoit également organiser différents ateliers liés à la vie en communauté cet hiver pour les gens qui seraient intéressés à se joindre à son projet (archives).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Audrée Morin a déjà mis en branle certaines démarches la rapprochant de son rêve : elle a notamment construit, avec d’autres intéressés, un caveau collectif, ainsi qu'aménagé un jardin et une cuisine collective.

Il y a une vingtaine de personnes qui se sont montrées intéressées dès le début. […] On plante de l’ail ensemble, on plante des légumes ensemble, on cuisine ensemble… Il y a déjà plein d’activités collectives qui s’organisent!

Audrée Morin, résidente de Matapédia

Audrée Morin prévoit également organiser différents ateliers liés à la vie en communauté cet hiver pour les gens qui seraient intéressés à se joindre à son projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !