•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président polonais Andrzej Duda atteint de la COVID-19

Andrzej Duda

Le président polonais Andrzej Duda

Photo : Getty Images / VALENTYN OGIRENKO

Agence France-Presse

Le président polonais Andrzej Duda a été déclaré positif au coronavirus, a indiqué samedi le secrétaire d'État à la présidence polonaise, alors que le pays fait face à une recrudescence de la pandémie.

Comme prévu, le président AndrzejDuda a subi hier un test concernant la présence du coronavirus. Le test s'est révélé positif. Le président va bien, a tweeté Blazej Spychalski.

S'il n'est pas établi à quelle occasion M. Duda a été infecté, ce dernier avait participé lundi à un forum d'investissement à Tallin, où il avait rencontré le président bulgare Roumen Radev, qui avait ensuite dû s'isoler en raison d'un contact avec une personne contaminée dans son pays.

Zone rouge

L'ensemble de la Pologne est passée samedi en zone rouge, ce qui implique des restrictions sur l'ensemble du territoire face à une hausse record des contaminations à la COVID-19.

Ces mesures ont été annoncées vendredi alors que le pays de 38 millions d'habitants avait enregistré 13 632 nouveaux cas recensés en 24 heures.

Les Polonais qui le peuvent sont désormais encouragés à travailler à distance et les écoles primaires sont partiellement fermées, n'accueillant que les trois premières années.

Les élèves plus âgés, ceux du secondaire et les étudiants pratiquent l'enseignement à distance tandis que les personnes de plus de 70 ans sont appelées à rester chez elles.

Les restaurants, cafés et bars ne peuvent servir que de la nourriture à emporter. Les piscines et clubs de sport sont fermés. Les rassemblements sont limités à cinq personnes, les mariages interdits, et le nombre de personnes strictement restreint dans les commerces, les transports et les églises.

Le stade national de Pologne est en train d'être transformé en hôpital de campagne à Varsovie et le gouvernement fait construire d'autres installations médicales à travers le pays, car la pandémie a poussé le système de santé au bord de l'effondrement.

Malgré ces restrictions, des milliers de personnes étaient sorties vendredi soir dans les rues de dizaines de villes de Pologne pour protester contre une quasi totale interdiction de l'avortement prononcée jeudi par le Tribunal constitutionnel. De nouvelles manifestations sont annoncées pour samedi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !