•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un examen pour des milliers de médecins résidents est de nouveau reporté

Les examens pourraient se tenir virtuellement au début de l’année 2021.

Un médecin résident ausculte un enfant.

L'examen d'aptitude du Conseil médical du Canada devait avoir lieu samedi et dimanche dans 19 endroits à travers le pays, principalement des universités et des hôpitaux.

Photo : iStock

La Presse canadienne

Un examen pour des milliers de médecins résidents souhaitant obtenir un permis au Canada a de nouveau été retardé par la COVID-19.

Le Conseil médical du Canada a soudainement annulé un examen d'aptitude clé prévu en fin de semaine, invoquant des recommandations de santé publique et le fait que des lieux qui devaient accueillir l'examen, surtout en milieu universitaire, ne sont plus accessibles.

L'examen d'aptitude du Conseil médical du Canada (EACMC), partie II, devait avoir lieu samedi et dimanche dans 19 endroits à travers le pays, principalement des universités et des hôpitaux.

Mais la directrice générale et cheffe de la direction, la Dre Maureen Topps, a déclaré dans un communiqué que tous ces examens avaient été abandonnés en raison des recommandations de la Santé publique et des décisions tardives de certains centres d'examen de tiers contractuels, principalement en milieu universitaire.

Une porte-parole a précisé que trois endroits s'étaient retirés mercredi, en plus de 11 autres qui avaient abandonné auparavant en raison de recommandations de santé publique et d'autres raisons non précisées.

Cette décision touche environ 2400 candidats dont le processus avait déjà été retardé lorsque le même examen a été reporté en mai. La plupart ont obtenu des licences provisoires, mais doivent encore réussir l'examen.

Malheureusement [...] nous ne sommes plus en mesure d'offrir l'EACMC, partie II, à une cohorte de groupe de référence suffisamment importante pour garantir que les résultats de l'examen sont défendables d'un point de vue psychométrique de grande qualité, a déclaré Mme Topps dans un communiqué publié jeudi sur le site web de l'organisme. Nous n'avons d'autre choix que d'annuler tous les centres pour cette session de l'examen. Nous nous excusons des perturbations que cela a causées aux candidats.

Des inquiétudes

Tout au long de la pandémie, certains médecins résidents ont exprimé des inquiétudes quant à la sécurité de passer un examen en personne, notant le risque accru d'exposition à la COVID-19 dans le contexte d'une deuxième vague, en particulier pour les candidats tenus de se rendre dans les secteurs canadiens comptant une croissance importante du nombre de cas.

Médecins résidents du Canada, qui représente plus de 10 000 médecins résidents, a appelé l'organisme à reporter les examens et a déclaré dans une lettre aux membres au début du mois qu'il faisait pression pour la flexibilité du système et des options valables.

Pas plus tard que mercredi, le Conseil exprimait son intention de procéder à l'examen dans autant de sites que possible tout en réaffirmant que le CMC prenait très au sérieux la sécurité de toutes les personnes impliquées dans nos examens.

Une porte-parole du CMC a déclaré que la principale raison pour laquelle tous les examens ont été annulés était que seuls cinq sites d'examen étaient disponibles et qu'ils ne pouvaient pas accueillir suffisamment de candidats pour la notation.

Vers un examen virtuel?

Les pointages aux examens sont essentiellement obtenus en comparant les cohortes les unes aux autres, ainsi que les cohortes précédentes, pour établir une référence standard – un processus qui exige un nombre minimum de candidats, y compris des candidats de diverses facultés de médecine canadiennes s'y prenant pour la première fois.

L'EACMC, partie II, évalue les connaissances, les compétences et les comportements requis par les médecins canadiens et fait partie des exigences des organismes de délivrance de permis provinciaux et territoriaux.

Cela implique généralement que les résidents effectuent des examens physiques sur des acteurs représentant des patients, mais des modifications en raison de la pandémie cette année signifiaient que les candidats devaient plutôt décrire leur approche à un examinateur.

L'examen de deux jours a également été réduit à un événement d'une journée.

Le prochain examen est prévu pour le 7 février, mais le CMC dit que cela est réévalué et que des efforts sont en cours pour proposer des examens virtuels au début de 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !