•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ajustements et optimisme alors que l'hôtellerie bascule en zone rouge en Mauricie

Façade extérieure de l'auberge avec des chaises et un feu de foyer devant.

L'auberge Le Baluchon est située à Saint-Paulin, en Mauricie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Même si toute la région est maintenant en zone rouge, les hôtels peuvent continuer de recevoir des clients. Les activités et services offerts aux visiteurs vont toutefois changer.

Tout s’est déroulé à la vitesse de l’éclair, on a réajusté tous les services, explique la directrice générale adjointe de l’auberge Le Baluchon, Patricia Brouard. 

Depuis vendredi soir, à minuit, les salles à manger des hôtels sont fermées. L'auberge située à Saint-Paulin affirme qu’elle misera donc sur le service aux chambres pour l'expérience gastronomique.

Patricia Brouard se désole toutefois de devoir cesser d’offrir certaines activités, comme l’équitation. C’est une expérience que les clients adorent, souligne-t-elle. 

Les hôtels utilisent différentes stratégies pour attirer les clients. Par exemple, la pourvoirie du lac Blanc, à Saint-Alexis-des-Monts, a diminué ses prix.

Optimisme pour la saison hivernale

Le directeur du marketing et des ventes à la pourvoirie du lac Blanc, Daniel Grenier, espère que, tout comme cet été, les Québécois seront au rendez-vous.

On ne s’attend pas à avoir de Français et de clientèle européenne, mais je pense qu’on va avoir beaucoup de Québécois, dit-il.

Daniel Grenier devant l'hôtel de la pourvoirie qui parle.

Daniel Grenier, directeur des ventes et du marketing à la pourvoirie du lac Blanc

Photo : Radio-Canada

Daniel Grenier affirme que des Québécois ont déjà fait des réservations de 4 à 5 nuits pour les mois de janvier et de février.

Selon lui, les Québécois se sont dit : on ne va pas dans le Sud, on va aller profiter de l’hiver québécois, de la nature, des activités et du traîneau à chiens!

D’après les informations d’Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !