•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des commerçants du centre-ville de Hull s'inquiètent du télétravail

Deux piétons marchant au coin des rues Wright et Eddy.

La hausse du télétravail inquiète les commerçants du Vieux Hull à l'approche de la période des fêtes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Cette semaine, le premier ministre François Legaut a lancé un appel aux Québécois leur demandant de retourner en télétravail pour réduire encore les risques de contagion dans la population. Une demande qui ne va pas aider les marchands des centres-villes qui souffrent déjà beaucoup de l’absence des travailleurs.

Les commerçants du centre-ville de Hull semblent toutefois résignés. Ils se consolent du fait qu’à l’instar de leurs confrères restaurateurs, ils peuvent encore recevoir des clients dans leurs commerces.

La copropriétaire de la boutique Le local, Marie-France Roy, nous confie survivre grâce à l’aide gouvernementale pour le paiement des loyers et le salaire des employés. La situation actuelle est préférable à la fermeture complète, car il y a encore des gens qui ont besoin de sortir et qui viennent en boutique.

La femme d’affaires pense cependant qu’une réflexion s’impose. Elle considère que le centre-ville doit se dynamiser. Avec une épicerie entre autres, il y a des gens qui doivent y habiter. On doit se sentir en sécurité, il y a des commerces qui doivent rester ouverts sans devoir compter sur la présence des fonctionnaires.

Favoriser l'achat local

Le président de la Chambre de commerce de Gatineau, Pierre Samson, n’en démord pas : il faut encourager l’achat local. C’est la même chose avec les restaurateurs qui font la livraison et pour emporter. Tout le monde doit mettre la main à la pâte en attendant le vaccin, soutient-il

Pour M. Samson, cette mentalité d’achat local doit se poursuivre tout au long de l’année et particulièrement pour la période des fêtes qui approche à grands pas. Ce moment est critique et représente de 40 % à 60 % des ventes.

Inquiétude à l’approche des fêtes

Depuis le passage de l'Outaouais en zone rouge, le copropriétaire de la Maison de thé Cha Yi, Daniel Tremblay, constate une baisse d'achalandage compensée par une hausse d’achat en ligne. Cependant, la venue des fêtes le préoccupe. Il craint que les gens se tournent vers des entreprises plus éloignées pour l’achat en ligne des cadeaux.

J’espère que les consommateurs de l’Outaouais vont se souvenir de ne pas se tourner vers les gros comme Amazon qui eux vont perdurer assurément. Il faut se souvenir d’encourager les petites entreprises.

Daniel Tremblay, copropriétaire de la Maison de thé Cha Yi
Daniel Tremblay est appuyé sur le comptoir de son commerce, devant des grands pots de thé.

Daniel Tremblay, propriétaire de la maison de thé Cha Yi (archives)

Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

De l'aide pour les commerçants du centre-ville

La Ville de Montréal a annoncé récemment un ensemble de mesures pour encourager la consommation locale. La Municipalité permet ainsi le stationnement gratuit la fin de semaine, des animations au centre-ville et l'allègement des heures d'ouverture des commerces.

Pierre Samson est bien au fait de cette façon de faire. Il milite pour que Gatineau emboîte le pas à la métropole. On a demandé à la Ville de Gatineau d’enlever les stationnements payants [...] et de les mettre gratuits pour le temps de la COVID et le temps des fêtes, parce qu’il faut donner un coup de main à nos commerçants, explique-t-il.

Pierre Samson accorde une entrevue à l'extérieur.

Pierre Samson, président de la Chambre de commerce de Gatineau

Photo : Radio-Canada

M. Samson considère que la Ville n’y perdrait pas grand-chose, étant donné qu’en temps de pandémie, ses revenus ne sont pas considérables. Il ajoute qu’avec les divers projets de construction en cours, les places de stationnement au centre-ville sont déjà très rares. La gratuité serait selon lui une façon d'attirer les clients.

La Ville de Gatineau indique de son côté que ses services municipaux étudient la question du stationnement gratuit. Elle rappelle également avoir mis en place plusieurs mesures afin de soutenir les entreprises gatinoises depuis le début de la pandémie, comme le report de paiement du deuxième versement des taxes municipales.

Elle souligne avoir mis en place un sous-comité pour soutenir les commerces du centre-ville touchés par la pandémie qui se rencontrera prochainement pour trouver des solutions à moyen et à long terme. Le sous-comité a pour mandat de recommander et de proposer des actions et des solutions à mettre en place dès l’an prochain afin d'attirer davantage la population vers le centre-ville.

Au-delà de la pandémie, le centre-ville de Hull devra trouver des moyens d’accroître sa vitalité sans s’appuyer sur les fonctionnaires.

Avec les informations de Roxane Léouzon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !