•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arsenic : le Conseil régional en environnement s’impatiente

Un quartier résidentiel juste à côté d'une zone industrielle.

Les enfants du quartier Notre-Dame, à Rouyn-Noranda, sont surexposés à l'arsenic. (archives)

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Le Conseil régional en environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (CREAT) se questionne sur les travaux du comité interministériel mis sur pied dans le cadre du rapport d’étude de biosurveillance menée à l’automne 2018 sur l’imprégnation au plomb, au cadmium et à l’arsenic des jeunes enfants du quartier Notre-Dame à Rouyn-Noranda.

La présidente du CREAT, Jacinthe Châteauvert, indique que son organisme commence à s’impatienter, presque un an après la création de ce comité composé de quatre ministères, dont celui de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Le CREAT a écrit une lettre au ministre le 8 octobre et attend toujours une réponse, deux semaines plus tard.

On a posé plusieurs questions et on reçoit des réponses plutôt vagues, même si nos interrogations étaient précises, stipule Jacinthe Châteauvert. On se demande ce qui se passe.

On se pose la question si c’est un comité fantôme.

Jacinthe Châteauvert, présidente du CREAT

Parmi les recommandations formulées par le CREAT, on note l’établissement d’une première cible intérimaire de 10 nanogrammes par mètre cube ainsi qu’une nouvelle législation sur les intrants pouvant présenter des teneurs élevées en arsenic.

Jacinthe Châteauvert ne sent pas que son organisme reçoit une bonne écoute de la part du ministère.

Disons qu’on échange beaucoup de courriels sans avoir des réponses très précises, mais c’est souvent évasif. On n’a pas senti qu’il y a une ouverture face à nos propositions, soutient-elle.

Interpellée sur la question, l’attachée de presse de Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, doit donner suite à notre demande lundi prochain.

À noter que le comité interministériel comprend aussi des représentants des ministères de la Santé et des Services sociaux, de l’Économie et de l’Innovation et des Affaires municipales et de l’Habitation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !