•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

100 000 tests rapides pour l’Ontario, aucun pour le Québec pour l'instant

Un travailleur de la santé utilise un petit appareil pour faire le test.

Santé Canada a approuvé le test de dépistage rapide de la compagnie Abbott en septembre.

Photo : Associated Press / Jeff Chiu

Radio-Canada

L’Ontario a reçu 100 000 tests de dépistage rapide de la COVID-19 cette semaine, ce qui soulève des questions au Québec, où il y a plus de cas que dans toute autre province canadienne.

L’Ontario est la seule province à avoir reçu des tests de dépistage rapide de la COVID-19, qui permettent d’obtenir un résultat en moins de 15 minutes. La députée Marwah Rizqy, du Parti libéral du Québec, se demande pourquoi le Québec n’en a pas reçu.

Ça nous apparaît impératif que les tests soient livrés au Québec, nous avons le pire bilan dans nos écoles partout au Canada.

Marwah Rizqy, députée du Parti libéral du Québec
Marwah Rizqy, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'éducation, assise au Salon bleu.

« C’est clair que si les écoles sont en mesure d’avoir les tests rapides, on serait capable de réduire le nombre de classes qui doivent être fermées », a lancé Marwah Rizqy, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'éducation.

Photo : Radio-Canada

Au moment où ces tests rapides ont été envoyés, le Québec comptait plus de 9000 cas actifs; l'Ontario en comptait plus de 6000. Ce sont les deux provinces les plus durement touchées par la COVID-19 au Canada depuis le début de la pandémie.

Juste un début, assure Ottawa

Questionné sur cet envoi de tests vendredi matin, Ottawa a répondu que toutes les provinces et tous les territoires en recevraient d'ici la fin de l'année.

Il y a eu une première distribution, mais il y en aura d’autres au cours des prochains jours, des prochaines semaines. Je ne peux pas vous donner d'échéancier pour le Québec, mais il y aura distribution de tests en fonction de la population, a expliqué la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada.

Ottawa n’a toutefois pas pu expliquer pourquoi l’Ontario avait reçu la première livraison, alors que le Québec enregistre davantage de nouveaux cas chaque jour.

Avec ce qui se passe sur le terrain en Ontario, on a décidé d’envoyer la première livraison des tests rapides en Ontario.

Dr Howard Njoo, administrateur en chef adjoint de la santé publique du Canada
L'administrateur en chef adjoint de la santé publique du Canada, le docteur Howard Njoo.

L'administrateur en chef adjoint de la santé publique du Canada, Howard Njoo, assure que le Québec recevra des tests de dépistage rapide.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Dre Tam a ajouté que la livraison des tests se fait à travers un mécanisme basé sur les demandes des provinces à l’Agence de la santé publique du Canada. Je ne connais pas la logistique exacte, mais c’est aux provinces de faire leurs demandes, il y a ensuite une répartition par habitant.

De son côté, le gouvernement du Québec assure avoir fait une demande pour recevoir 62 900 tests de dépistage rapide de la COVID-19.

Les tests rapides, on en aura 60 000, 62 900 pour être précis [...]. Un comité va déterminer la façon et les lieux où ces tests-là vont être distribués, a déclaré Geneviève Guilbault, ministre de la Sécurité publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !