•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une musicienne enregistre un album à l’aide d’un synthétiseur et d’un casque cérébral

Une femme porte un casque de lecture des ondes cérébrales dans une pièce avec des instruments de musique.

La musicienne Angie Coombes utilise un casque qui lit l'activité cérébrale pour créer des sons avec le synthétiseur TONTO.

Photo : The National/CBC

CBC News

Angie Coombes, une musicienne de Calgary diplômée en biologie et en neurosciences, a trouvé une façon innovante de combiner ses deux passions : elle enregistre son prochain album avec TONTO, un mythique synthétiseur analogique, avec pour seul instrument son esprit.

Lorsque la Canadienne Angie Coombes se concentre sur différentes pensées, questions et images, le casque à capteur d'ondes cérébrales achemine les données à un logiciel et à une carte de circuits imprimés.

Nous pouvons créer une tension, l’acheminer à TONTO, puis manipuler certains paramètres comme la réverbération, les oscillateurs à basse fréquence et la coupure de la résonance.

Angie Coombes

Une première mondiale

La musicienne n’en est pas à sa première expérience avec le casque cérébral. En 2016, elle a imaginé pour MakeFashion, un festival de technologie vestimentaire, des tenues dont les couleurs changeaient selon ses ondes cérébrales.

Mais cette fois-ci, son expérience utilise une machine créée d’abord pour explorer de nouveaux sons : le synthétiseur.

Une femme et un homme expérimentent la musique cérébrale dans un studio.

Le National Music Centre de Calgary accueille le synthétiseur Tonto.

Photo : The National/CBC

Officiellement connu sous le nom de The Original New Timbral Orchestra, TONTO a été construit en 1968 par les producteurs de musique Malcolm Cecil et Robert Margouleff.

La machine a contribué à la création de plusieurs albums du légendaire Stevie Wonder et a donné naissance à la ligne de guitare basse emblématique de la chanson Superstition.

L'idée derrière tout ça était de devenir une base pour la musique expérimentale. Pas seulement pour créer de nouveaux sons. J'avais des idées sur différents styles de musique.

Malcolm Cecil en entrevue à CBC en 2018

TONTO est maintenant installé au National Music Centre de Calgary.

Pour Coombes, qui avait ses propres idées sur différents styles de musique, le synthétiseur était l’outil tout indiqué pour ses expérimentations.

Quand [TONTO] a été créé à la fin des années 1960, c'était vraiment une énigme. Mais lorsque nous appliquons les nouvelles technologies, comme le casque à ondes cérébrales, à ce vieux synthétiseur analogique... c'est une première mondiale.

Angie Coombes

Contrôler les paramètres

Pour Coobes, une dimension intéressante de l'expérience est de voir quelles pensées déclenchent quels types de réactions de TONTO.

L’artiste est parvenue à contrôler certains paramètres comme la hauteur et le volume, grâce, entre autres, à une technique de visualisation. Elle soutient que lorsqu'elle s'imagine que ces paramètres restent au même niveau dans son esprit, ces derniers restent cohérents pendant un certain temps.

J'ai pu découvrir que si je pensais à une question, ou même au mot "pourquoi", cela semblait exciter mon cerveau. Et cela faisait monter la tonalité ou le volume de TONTO.

Angie Coombes

J'ai aussi essayé de visualiser une flamme violette qui descend sur mon corps jusqu’au sol. Ça a permis de réduire le volume du son.

La scientifique espère rendre la production musicale plus accessible grâce à ces outils.

Je pense que ce serait super si, dans cinq ans, vous pouviez juste penser à la musique dans votre tête et qu’elle se transpose automatiquement à l'ordinateur.

Angie Coombes

Mais l’artiste se veut réaliste : Pour l'instant, il reste beaucoup de travail à faire dans le domaine de la production musicale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !